Les salariés d'une librairie travaillent le dimanche en cachette

  • A
  • A
Les salariés d'une librairie travaillent le dimanche en cachette
Partagez sur :

Désireux de travailler le dimanche, des salariés d’une librairie d’Eragny-sur-Oise dans le Val d’Oise ont décidé d’ouvrir malgré tout le commerce. En prenant le risque d’aller contre une décision de justice qui a annulé mercredi dernier les autorisations pour le travail dominical.

Ils ont travaillé dimanche, comme tous les dimanches jusque là. Une trentaine de salariés d’une librairie d’Eragny-sur-Oise dans le Val d’Oise ont décidé d’ouvrir le commerce. Sans prévenir leur direction et surtout en violation d’une décision de justice qu’ils disent ne pas avoir demandée.

A l’origine, c’est le syndicat FO qui avait formulé un recours contre l’autorisation d’ouverture dominicale accordée à cette librairie. Olivier Gombert, le président de l'association des salariés du Grand Cercle, a assuré sur Europe 1 avoir appris l’existence de ce recours par la direction et dans la presse, sans concertation avec les salariés. Mercredi dernier, le tribunal administratif a donné raison au syndicat.

"Force ouvrière nous fait fermer le dimanche. Nos emplois, nos revenus seront sacrifiés. Nous, salariés, avons pris la décision d'ouvrir notre magasin", pouvaient lire les clients sur une banderole affichée à l'entrée de la librairie. "La plupart des salariés demandent à travailler le dimanche", a assuré Olivier Gombert.