Les recruteurs privés de Facebook ?

  • A
  • A
Les recruteurs privés de Facebook ?
@ REUTERS
Partagez sur :

L’Allemagne veut interdire les entreprises de consulter le profil des candidats à un emploi.

45% des employeurs recherchent le profil Facebook de leurs futurs employés pour tenter d’y déceler toute anomalie. C’est pour répondre à cette méthode des directions de ressources humaines que le gouvernement allemand envisage d’adopter une loi interdisant aux entreprises de consulter le profil des candidats à un emploi.

Le ministre allemand de l’Intérieur, Thomas de Maizière, vient de déposer un projet de loi interdisant le recours aux informations disponibles sur les réseaux sociaux, ont révélé lundi les journaux Die Welt et Süddeutsche Zeitung.

Selon ce projet de loi sur les données privées, qui pourrait être adopté dès mercredi, les employeurs ne pourront consulter que les réseaux sociaux spécifiquement dédiés à la recherche d’emploi, tel le réseau LinkedIn.

Cette nouvelle loi n’interdirait pas à une entreprise à "googliser" (taper le nom d’une personne dans Google) le nom d’un futur employé, mais cette dernière ne pourrait pas s’appuyer sur une information trouvée sur le net comme argument pour refuser une embauche. D’autant que le net regorge d’informations soit erronées, soit complètement dépassées.