Les Français ne veulent pas travailler après 62 ans

  • A
  • A
Les Français ne veulent pas travailler après 62 ans
@ REUTERS
Partagez sur :

SONDAGE - La majorité des Français souhaite arrêter de travailler entre 60 et 62 ans mais redoute de devoir travailler au-delà.

Les Français ne savent plus à quel âge ils vont partir à la retraite mais ils ont une certitude : ils ne s’arrêteront pas à l’âge qu’ils espéraient. Tel est l’enseignement d’une étude menée par l'institut ICMA Group pour le groupe d’intérim Randstad. Qui s’inquiète d’un certain désenchantement.

Les chiffres. Lorsqu’on interroge les Français sur l’âge auquel ils souhaitent partir à la retraite, la réponse est limpide : 84,2% ne souhaitent pas travailler au-delà de 62 ans. Mais, dans les faits, 71,7% estiment qu'ils devront le faire.

Près d'un tiers des Français (29,5%) jugent même qu'ils devront poursuivre leur activité au-delà de 65 ans. Enfin, les femmes sont 74,3% à penser devoir travailler jusqu'à 63 ans et plus, contre seulement 69% des hommes. Bref, leurs aspirations sont très éloignées de leurs pronostics.

retraités

60 ans, un "marquage psychologique" dépassé ? Les Français seraient donc désabusés, ce qui s’expliquerait par le fait qu’ils ont vu ce à quoi ils n’auront pas droit, dixit le directeur général délégué de Ranstad, en charge des ressources humaines. "On a eu toute une vague, à partir des années 1995 - 2000, de collaborateurs qui, à 55 ans, sont partis en préretraite avec une rémunération garantie et assurée. Donc les gens ont tous eu un marquage psychologique qui était de dire ‘à 60 ans, on pourra s’arrêter’. Et aujourd’hui à 60 ans, on ne peut plus s’arrêter, donc il faut continuer à cotiser", estime Mickaël Hoffman-Hervé.

>> LIRE AUSSI - Faut-il s'inquiéter du boom des retraites anticipées ?

Le flou entretenu par des réformes en cascade. Si les Français ont de moins en moins de certitudes, c’est notamment parce qu’ils peinent à suivre le rythme des réformes. Une tous les cinq ans en moyenne...

>> LIRE AUSSI - La réforme des retraites votée à l'Assemblée

Magali, qui a aujourd’hui 53 ans, est donc incapable de prédire quand s’arrêtera sa vie professionnelle. "A 60 ans, c’est un rêve mais je n’y crois absolument pas. Un gouvernement va nous dire ‘la retraite à 60 ans’, un autre va nous dire 65, d’autres 70… On ne sait pas, donc on ne se projette pas", se désole-t-elle.

La retraite, les jeunes n’y pensent même pas. Cette étude nous apprend aussi que plus on est jeune, plus on imagine devoir partir tard à la retraite. En fait pour les 18-24 ans, la retraite c’est tout simplement un non-sujet. Il faut déjà trouver du travail avant de penser à tout ça.

>> LIRE AUSSI - Pourquoi le Medef veut repousser la retraite à 65 ans

Etude réalisée en ligne auprès d'un panel de 6.000 personnes, âgées de 18 à 65 ans, représentatif de la population française, en novembre 2013.