Les Européennes devraient gagner plus que les Européens

  • A
  • A
Les Européennes devraient gagner plus que les Européens
@ MAXPPP
Partagez sur :

ÉTUDE - Dans son rapport mondial sur les salaires, l’Organisation internationale du Travail pointe les inégalités hommes/femmes.

Dans une société, tous les employés ne gagnent pas le même salaire et pour cause : la rémunération est censée dépendre de l’expérience, de la formation et de la productivité du salarié. Sauf que si on suit ces critères à la lettre, les femmes devraient en moyenne gagner plus que leurs homologues masculins en Europe. Une manière pour l’Organisation internationale du Travail (OIT) de montrer, calculs à l’appui, la persistance des inégalités salariales entre les deux sexes.

>> LIRE AUSSI - L'égalité hommes-femmes au travail attendra... 2095

Aux Etats-Unis, une inégalité qui s’explique. Chaque année, l’OIT publie un rapport mondial sur les salaires. L’édition 2014 se penche particulièrement sur les écarts de salaires entre plusieurs catégories dans 38 pays pays développés, émergents ou en développement.

L’OIT montre notamment que les hommes continuent de gagner plus que les femmes. L’écart est le plus important aux Etats-Unis, où les femmes gagnent en moyenne 64,20 dollars quand les hommes en gagnent 100. Mais cette différence de revenus s’explique : l’OIT souligne que les travailleurs américains masculins sont plus diplômés, plus expérimentés et plus productif.

05.12.Homme.femme.travail.emploi.e1default.640.640

A l’inverse, l’inégalité en Europe n’a aucun fondement. Ces écarts de revenus, on les retrouve aussi dans les pays européens : les femmes y gagnent en moyenne 18,9% de moins que les hommes. Mais les experts de l’OIT ont là beaucoup plus de mal à expliquer cette inégalité. Et pour cause : les Européennes sont mieux formées, plus expérimentées et plus productives que leurs homologues masculins.

>> LIRE AUSSI  - Les sociétés du CAC 40 toujours fâchées avec les femmes

Si on s’en tient aux critères qui justifient le niveau de rémunération, les femmes devraient donc mieux gagner leur vie que les hommes : dans les 26 pays européens étudiés, les femmes seraient en droit d'attendre en moyenne des salaires de 0,9% plus importants que ceux des hommes.

Sauf que ce n’est pas le cas. Et puisqu’aucun critère objectif ne justifie cette situation, l’OIT en déduit que "la discrimination est l'un des facteurs qui expliquent cela. Il peut y avoir différents facteurs dans les différents pays, mais la discrimination en fait très certainement partie", déplore Sandra Polaski, directrice générale de l'OIT. Une inégalité salariale qu’on retrouve également en Russie et au Brésil.

>> LIRE AUSSI - Conso : cette "taxe rose" qui touche les produits pour femmes