Le chômage partiel s'envole dans le secteur auto

  • A
  • A
Le chômage partiel s'envole dans le secteur auto
Partagez sur :

Plus de 10% des salariés ont connu cette situation au cours du premier trimestre 2009, selon les chiffres publiés jeudi.

Depuis plusieurs années, le recours au chômage partiel ne cesse d’augmenter dans le secteur automobile, particulièrement malmené par la crise : 2% des salariés étaient concernés en 2003, puis 6% au quatrième semestre 2008 et plus de 10% au premier trimestre 2009, selon les chiffres dévoilés jeudi par le ministère de l’Emploi et l’Insee.

Au-delà de la crise, l’évolution de la réglementation a aussi permis ce recours plus large au chômage partiel. En effet, depuis la fin 2008, le système a été assoupli. L'automobile est ainsi, avec le textile, la filière où le contingent d'heures de chômage partiel autorisé est le plus important : jusqu'à 1.000 heures/an, soit plus de 6 mois, si nécessaire.

L'étude publiée jeudi note cependant que le recours au chômage partiel n’a pas atteint au cours des derniers mois "les points hauts du début des années 1990".