L'Oréal : Owen-Jones visé par une plainte

  • A
  • A
L'Oréal : Owen-Jones visé par une plainte
Lindsay Owen-Jones, l'ex-président du groupe de cosmétique, fait l'objet d'une plainte déposée au pôle financier de Paris.@ Maxppp
Partagez sur :

L'ancien président du groupe est soupçonné de "corruption active" et de "blanchiment d'argent".

A peine retiré des affaires, et déjà rattrapé par...les affaires. Trois semaines après son départ officiel de la tête de L'Oréal, Lindsay Owen-Jones, l'ex-président du groupe de cosmétique, fait l'objet d'une plainte déposée au pôle financier de Paris, selon une information de 20 Minutes.

Cette plainte accuse nommément Lindsay Owen-Jones d'"abus de confiance", "abus de biens sociaux", "corruption active" et "blanchiment d'argent", indique le quotidien. Deux autres plaintes ont été déposées au Pôle financier. Elles visent Gilles Weil et Gérard Guyot-Jeannin, deux autres anciens dirigeants de L'Oréal.

Le plaignant est un Slovène ayant conclu un contrat d'exclusivité avec L'Oréal pour la distribution de la marque en Russie. Au coeur de la plainte, un accord conclu entre L'Oréal et le groupe Arbat Prestige, présenté comme proche du milieu mafieux russe, qui aurait permis la mise en place d'un marché parallèle de distribution des produits L'Oréal.

Le montant du préjudice serait de 34 millions d'euros.