Interim et CDI ne sont (désormais) plus incompatibles

  • A
  • A
Interim et CDI ne sont (désormais) plus incompatibles
Les premières embauches en CDI d'intérimaires ont été réalisées vendredi.@ MAXPPP
Partagez sur :

Les premiers contrats pour des intérimaires aux profils très recherchés ont été signés vendredi. A terme, ils devraient concerner 20.000 personnes.

L’INFO. Fini le stress, collé à son téléphone, dans l’attente d’une mission. Des agences d’interim ont signé vendredi leurs premiers contrats à durée indéterminée avec certains de leurs plus fidèles collaborateurs. Réalisées dans le cadre de l’accord signé pendant l’été 2013, ces embauches sont une nouveauté dans le système français. A terme, elles pourraient concerner environ 20.000 personnes aux profils les plus recherchés.

Une première. Randstad France devrait donc entériner dans la journée de vendredi le recrutement d'un électricien à Paris, "premier intérimaire recruté en CDI par le groupe" de travail temporaire. D'autres signatures sont également prévues à Lille et à Lyon, a précisé Randstad dans un communiqué, saluant "une évolution majeure en matière d'emploi".

Son concurrent Adecco a également annoncé la signature d'un premier CDI pour un emploi avec le groupe Courbis, spécialisé dans la transformation des polyuréthanes et des plastiques techniques. "Cette nouvelle forme de contrat permettra de concilier la sécurité de l'emploi avec la flexibilité nécessaire au développement des entreprises", a souligné Alain Dehaze, président de Adecco France, dans un communiqué.

>> A LIRE AUSSI : Un CDI pour les intérimaires

Un accord pour 20.000 personnes. Le patronat et trois syndicats (CFDT, CFE-CGC et CFTC) avaient signé en juillet 2013 un accord ouvrant la voie à ces CDI intérimaires. Un arrêté du ministère du Travail a été publié jeudi, permettant leur entrée en vigueur.

Les agences d'intérim se sont engagées à ce que 20.000 CDI soit signés en trois ans. Mais elles restent libres de proposer ces contrats aux salariés de leur choix et ces CDI devraient concerner les profils les plus recherchés parmi les quelque 2 millions de personnes passant chaque année par l'intérim.

1,25 SMIC. Concrètement, les intérimaires employés en CDI n'auront plus à subir l'incertitude de l'attente d'une nouvelle mission et peuvent espérer un accès plus facile au crédit et au logement. Une "garantie minimale mensuelle de rémunération" (jusqu'à 1,25 Smic pour les cadres) est prévue pendant les périodes non travaillées.

emploi intérim, 930*620

© MAXPP

Optimiser les emplois réguliers. Du côté des entreprises d’interim, l’intérêt de faire signer des contrats à leurs employés les plus présents est double. Premièrement, cela leur donne un accès rapide et assuré à une main d’oeuvre qualifiée tout en rentabilisant les formations qu’elles dispensent.

L'accord conclu en juillet a aussi permis aux principaux acteurs du milieu d'échapper au renchérissement des cotisations chômage sur certains contrats courts, entré en vigueur cet été et qui leur aurait coûté a minima 200 millions d'euros.

Pas une première en Europe. Le système de CDI pour les intérimaires est déjà assez répandu chez nos voisins européens. En Italie ou en Allemagne, le système est courant. Il souffre néanmoins de dérives. Outre-Rhin, “l’affaire Schlecker” a montré à quel point le recours généralisé aux intérimaires avait précarisé la situation de l’emploi. En effet, petit à petit, les entreprises ont finit par remplacer leurs employés par des intérimaires de luxe, bien moins payés.

sur le même sujet, sujet,

LES FAITS  - Un CDI pour les intérimaires