Heuliez : la solution d’Estrosi

  • A
  • A
Heuliez : la solution d’Estrosi
@ MaxPPP
Partagez sur :

L’équipementier automobile a entamé des "discussions exclusives" avec un investisseur turc.

Un nouvel investisseur est sur les rangs pour sauver l’équipementier automobile Heuliez, au bord du dépôt de bilan. C’est le ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, qui a annoncé la nouvelle jeudi.

Il s'agit de "Alphan Manas, qui dirige le fonds d'investissement européen Brightwell", a indiqué un porte-parole du ministère. C'est un "homme d'affaires reconnu et estimé, proche des principaux groupes industriels de son pays", précise-t-il et qui serait capable d'injecter 20 millions d'euros. Heuliez a confirmé entrer jeudi en "discussion exclusive pour une courte période avec BrightWell" pour évoquer une participation à hauteur de 20 millions d’euros.

BKC hors jeu

L'actuel repreneur d'Heuliez, le cabinet BKC dirigé par Louis Petiet, s'est avéré incapable d'injecter les 15 millions d'euros promis en numéraire pour relancer Heuliez, provoquant la colère des salariés et des pouvoirs publics. Ces derniers l'ont définitivement mis hors jeu en début de semaine et ont cherché d'autres investisseurs.

L'assureur mutualiste Macif, dont le nom avait été un moment cité, a finalement renoncé à prendre une participation dans l'équipementier automobile et constructeur de Cerizay, dans les Deux-Sèvres.

La semaine dernière, Christian Estrosi s'est dit certain "à 95%" de trouver "une solution de substitution" à l'actuel plan de reprise par le fonds français BKC pour sauver l'entreprise et ses 600 emplois. Il avait confirmé avoir "engagé, avec une demi-douzaine d'investisseurs potentiels qui montrent un réel intérêt, une négociation de substitution".