Forte hausse du chômage en novembre

  • A
  • A
Forte hausse du chômage en novembre
@ AFP
Partagez sur :

PAS DE CADEAUX - Le nombre de demandeurs d'emploi a progressé de 0,8% en novembre, par rapport au mois d'octobre. Sur un an, l'augmentation est de 5,8%.

Il n'y aura pas de miracle de Noël sur le marché de l'emploi. Le chômage a ainsi fortement augmenté en novembre, avec une hausse de 0,8% par rapport au mois d'octobre. Sur an, le nombre de demandeurs d'emploi a progressé de 5,8%. En tout, 3,488 millions de personnes sont sans emploi en France (catégorie A), ce qui constitue un record. Le chômage avait déjà augmenté de 0,8% en octobre. Et la tendance ne devrait pas s'inverser dans les prochains mois. Emmanuel Macron, ministre de l'Économie, en déplacement mercredi, s'est refusé à commenter cette mauvaise nouvelle sur le front de l'emploi.

Hausse pour l'ensemble des catégories. Si on ajoute à ces chiffres les personnes en activité réduite (catégories B et C), le nombre total de demandeurs d'emploi s'établit à 5,479 millions. L'augmentation est sensiblement la même que pour la catégorie A, avec une hausse de 0,4% en un mois et de 6% sur un an.

>> LIRE AUSSI : Pôle emploi, mention passable pour l'année 2014

Les séniors plus touchés que les jeunes. Mais les différentes catégories d'âge ne sont pas égales face au chômage. Ainsi, le nombre de demandeurs d'emploi de moins de 25 ans progresse de 0,5% en novembre et de 1,5% en un an. A l'inverse, les séniors sont les plus touchés : la hausse chez les plus de 50 ans est de 1% en un mois. Et en un an, c'est bien pire, puisque l'augmentation est de 11,1%.

Les hommes plus touchés. Autre enseignement de ces chiffres, les hommes restent plus touchés par le chômage. Parmi l'ensemble des demandeurs d'emploi, le nombre d'inscrits augmente de 0,5% en un mois et de 6,7% en un an pour les hommes, contre une hausse de 0,4% en un mois et de 5,3% en un an pour les femmes.

Pas d'inversion avant 2016. François Rebsamen, le ministre du travail, a souligné dans un communiqué que "la hausse est plus limitée pour les jeunes", mais "plus forte pour les séniors". Reste que la politique du gouvernement tarde à porter ses fruits. Le premier ministre Manuel Valls s'attendait à de mauvais chiffres, mardi au micro d'Europe 1.  Et selon les prévisions de l'OCDE, l'inversion de la courbe du chômage ne devrait pas intervenir avant 2016.

Pour Emmanuel Macron, "la France se redressera". En déplacement mercredi à Arques pour annoncer le sauvetage du groupe verrier Arc International, Emmanuel Macron, le ministre de l'Économie, n'a pas voulu commenter la hausse du chômage du mois de novembre. "Je ne fais pas de commentaires. Mon métier, c'est de me battre pour qu'il y ait des reprises, pour sauver des emplois", a-t-il répondu à la presse qui l'interrogeait. "La France, elle se redressera si, partout où on le peut, on sauve des emplois, en particulier des emplois industriels mais aussi des emplois de services, si, sur tous les territoires, avec les collectivités, on se bat, et si on crée de nouveaux emplois avec de nouveaux projets, avec de l'innovation, avec de la volonté", a-t-il poursuivi en mettant en avant la reprise d'Arc International par un fonds américain qui va sauver "90% des emplois" du verrier. 

Le ministre de l'Economie a déclaré que la "bataille pour l'emploi" portera ses fruits "dès le début de l'année prochaine" : "au 1er janvier, les allègements de charges et le CICE auront leur plein impact, leur traduction financière. À partir du 1er janvier, la moitié des charges patronales qui sont payées pour un salarié au SMIC seront compensées par l'Etat. Il y aura l'équivalent de zéro charge au niveau du SMIC", a-t-il détaillé. 

Le chômage existait-il au Moyen-Âge ? La réponse en vidéo :



Le chômage existait-il déjà au Moyen Âge ?par Europe1fr