Dernier obstacle à la reprise de GM levé

  • A
  • A
Dernier obstacle à la reprise de GM levé
Partagez sur :

La CGT et la direction de GM Strasbourg se sont entendues sur un nouveau texte, mercredi.

Un accord entre la CGT et la direction de GM, dans lequel celle-ci renonce à exiger que son projet de reprise du site de Strasbourg soit signé par tous les syndicats, a été signé mercredi, ce qui lève le dernier obstacle à la reprise de GM.

Trois des quatre syndicats représentés chez GM, dont la CFDT majoritaire, avaient signé, le 23 juillet, des accords prévoyant une réduction des coûts de 10% mais la CGT, deuxième syndicat sur le site refusait de les parapher, accusant la direction de vouloir acheter la paix sociale dans une usine qui compte 1.150 salariés.

L'accord trouvé mercredi matin engage la CGT, la direction de GM Strasbourg et celle de GM Company. Dans ce texte, la CGT réaffirme qu'elle ne signera pas l'accord qui prévoit une réduction de 10% des coûts de main d'oeuvre, tandis que GMC renonce à conditionner son offre à la signature des quatre syndicats.

En contrepartie, la CGT s'engage à ne pas attaquer en justice l'accord de reprise. Dans un document diffusé mercredi aux 1.150 salariés, la direction indique que, "comme nous l'espérions, la médiation menée par le directeur de l'inspection du travail du département a permis d'aboutir ce matin à un quatrième accord, après les trois signés vendredi".