Chômage partiel : Parisot souhaite un accord rapide

  • A
  • A
Chômage partiel : Parisot souhaite un accord rapide
Partagez sur :

La présidente du Medef a souhaité mardi que les négociations avec les syndicats sur le chômage partiel aboutissent "avant le 14 juillet".

"Il serait tout à fait important, pour de nombreux secteurs d'activité, que des éléments de la négociation sur le chômage partiel et son extension à certains secteurs d'activité puissent aboutir avant le 14 juillet", a déclaré mardi Laurence Parisot lors de sa conférence de presse mensuelle.

Outre une négociation sur des mesures d'urgence pour l'emploi, le patronat et les syndicats ont convenu le 25 mai d'engager des "délibérations sociales" --c'est-à-dire des discussions pouvant déboucher sur l'ouverture de négociations-- sur trois sujets : la modernisation du dialogue social, la stratégie et les politiques industrielles, enfin le paritarisme.

Selon Laurence Parisot, "il faut remonter à 1974 pour retrouver une initiative comparable" en période de crise. La présidente du Medef a déclaré qu'elle acceptait "tout à fait de mettre en discussion des sujets chers à certains syndicats, comme la gouvernance d'entreprise".