Chômage des jeunes : le plan d'urgence activé

  • A
  • A
Chômage des jeunes : le plan d'urgence activé
Partagez sur :

Quatre décrets d'application du plan d'urgence contre le chômage des jeunes ont été publiés. Les premières aides vont être versées.

Le gouvernement a sonné l'appel à la mobilisation pour les jeunes mardi en incitant les entreprises à "profiter" des aides publiques pour recruter vite et en grand nombre des apprentis et des jeunes en contrat "pro", alors que le défi s'annonce "immense" à la rentrée.

C'est une première étape dans la mise en oeuvre du "plan d'urgence" contre le chômage des jeunes. Quatre décrets d'application sont parus mardi au Journal officiel. Ils instituent notamment des primes de l'Etat pour les employeurs qui recruteront des apprentis en contrat de professionnalisation.

Le premier décret étend l'exonération totale des cotisations sociales à toutes les entreprises embauchant des apprentis avant le 30 juin 2010. Elle était réservée jusqu'à présent aux entreprises de dix salariés ou moins. Le deuxième texte institue une prime de 1.800 euros pour toutes les entreprises de moins de 50 salariés qui embaucheront un apprenti avant le 30 juin 2010 (coût estimé de 70 millions d'euros).

Un autre décret accorde une prime de 1.000 euros pour chaque jeune de moins de 26 ans recruté en contrat de professionnalisation jusqu'au 30 juin 2010. Cette prime étant portée à 2.000 euros pour les jeunes n'ayant pas le niveau bac (coût total 226 millions d'euros). Enfin, le quatrième décret institue une prime de 3.000 euros pour tout employeur décidant de recruter avant le 30 septembre un stagiaire déjà présent dans son entreprise avant le 24 avril. Le contrat de travail doit être un CDI à temps plein ou au moins à mi-temps (coût de 150 millions d'euros).

Ces décrets s'appliquent aux embauches réalisées depuis le 24 avril, date d'annonce du plan chiffré au total à 1,3 milliard d'euros, dont 40% sous forme de primes aux employeurs.