Ces secteurs qui prévoient de recruter en 2014

  • A
  • A
Ces secteurs qui prévoient de recruter en 2014
@ Maxppp
Partagez sur :

BONNE NOUVELLE - Selon Pôle emploi, les entreprises prévoient de créer 1,7 million de postes en 2014, soit une hausse de 5,4% par rapport 2013.

La courbe du chômage finira-t-elle par s’inverser en 2014 ? A en croire une enquête de Pôle emploi, les entreprises abordent cette année sous de meilleurs auspices et prévoient de recruter plus qu’en 2013. Avec 1,7 million d’intention d’embauches recensées, les sociétés de plus de cinquante salariés seraient les moteurs de ce renouveau de l’emploi.

Les secteurs qui vont embaucher. A lui seul, le secteur des services représente près des deux tiers des projets de recrutement (64%) et les intentions d'embauche y sont en hausse de 4%. Près de 40% des intentions ont un caractère saisonnier, notamment dans l’agriculture avec les viticulteurs. Le tourisme va également connaître une recrudescence de la demande de salariés, principalement dans l’hôtellerie. Les secteurs les plus actifs restent toutefois ceux qui recrutent un personnel peu qualifié, pointe Pôle emploi.

Des recruteurs qui reprennent confiance. Les entreprises envisagent ces recrutements pour répondre à un surcroît potentiel d'activité (47%) ou aux remplacements de départs (35%). De plus, seulement 35% des projets d'embauches sont jugés difficiles, contre 40% en 2013. Les employeurs mettent principalement en avant le profil inadapté (79%) ou la pénurie de candidats (71%). Ingénieurs et cadres d'études, aides à domicile et cuisiniers sont considérés comme les métiers où ces difficultés seront les plus fortes. L’étude note enfin que les aides à domiciles et les aides ménagères vont connaître d’importantes intentions d’embauches, mais que le secteur a du mal à trouver des candidats.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

EMPLOI - 31.500 chômeurs supplémentaires en février

LE MOIS DERNIER - Chômage : 2014 commence par une hausse

ZOOM - Coût du travail : l'écart France-Allemagne se réduit

LA QUESTION - A qui profitent les baisses de charge du pacte de responsabilité

ZOOM - L'économie française recrée (enfin) des emplois