Avec la crise, les vendangeurs changent de visage

  • A
  • A
Avec la crise, les vendangeurs changent de visage
Partagez sur :

A l'approche des vendanges, le Pôle emploi Rhône-Alpes a mis sur le marché 10.000 emplois.

Dix mille emplois mis sur le marché de l’emploi en une seule fois, l’évènement est plutôt rare. A Villeurbanne mardi, les viticulteurs du Beaujolais, seule région en France avec la Champagne à exclure les machines, ont cherché des bras pour des vendanges qui s’annoncent "précoces" et pourraient débuter "dès le 25 août", selon les experts.

"Avec les difficultés économiques, le recrutement qui se faisait habituellement au niveau national et même international se fait plus localement", explique Patrick Lescure, directeur de Pôle emploi Rhône-Alpes, qui a lancé l'opération.

Chômeurs et allocataires du RSA (revenu de solidarité active), présents en masse, mardi, se sont mêlés aux étudiants, aux retraités et même des salariés qui choisissent de prendre leurs vacances à cette période pour arrondir leurs fins de mois. Les bénéficiaires du RSA peuvent cumuler leur allocation avec le revenu des vendanges ce qui rend le système plus attractif.

Les viticulteurs s'accommodent bien de cette situation, qui leur permet de ne pas avoir à fournir le gîte et le couvert à leurs employés. "Les normes en matière de logement sont de plus en plus contraignantes et nous préférons embaucher des vendangeurs qui repartent le soir", explique un vigneron.

Après cette opération, le recrutement va se poursuivre tout l'été par l'intermédiaire du site internet de Pôle emploi.