Alstom : 180 postes menacés en France

  • A
  • A
Alstom : 180 postes menacés en France
@ REUTERS/Vincent Kessler
Partagez sur :

EMPLOI - La restructuration concerne la branche Transport. Le plan d’économie du groupe doit toucher 1.300 postes dans le monde.

Mauvaise nouvelle pour l'emploi chez Alstom. Le groupe envisage de supprimer 180 postes au siège français de sa branche Transport (matériel ferroviaire) et 200 autres à Barcelone, ont indiqué lundi à l'AFP deux syndicats, confirmant une information du journal Les Echos.

Des mesures de restructuration. Des mesures de restructuration doivent être présentées mardi matin aux représentants du personnel, réunis au siège d'Alstom Transport à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) en comité central d'entreprise extraordinaire. Selon Didier Lesou (CFE-CGC) et Thierry Muller (CFDT), les coupes envisagées font partie des 1.300 suppressions de postes annoncées dans le monde en novembre dernier par le groupe pour accélérer son plan d'économies. Le journal économique affirme au contraire qu'elles s'y ajoutent.

"Ce plan est malheureusement le premier d'une série". Alstom n'a pu être joint immédiatement par l'AFP. Selon Les Echos, la direction a confirmé au quotidien qu'un processus d'information consultation du comité d'entreprise européen était en cours, sans plus de précisions. "On commence à voir venir les premières déclinaisons" de la restructuration, "ce plan est malheureusement le premier d'une série", a commenté le délégué CFE-CGC. Le nombre "exact" de suppressions prévues "sera connu demain", "on a entendu parler de 180 suppressions de postes au siège mais les documents ne nous seront remis que mardi matin", a ajouté son collègue de la CFDT.

sujet

INTERVIEW E1 - Montebourg croit à une industrie Made in France