2014, l'année des "jeunes cadres avec expérience"

  • A
  • A
2014, l'année des "jeunes cadres avec expérience"
Les recrutements de cadre ne devraient pas augmenter en 2014 selon l'Apec.@ Maxppp
Partagez sur :

RH - Les spécialistes jugent que les cadres avec plus d’un an d’expérience et moins de quinze années de métier seront plébiscités.

L’INFO. Cette année, comme la précédente, ne devrait pas être toute rose pour les cadres. Les spécialistes de l’Apec, l’Association pour l’emploi des cadres, estiment que 2014 suivra les traces de 2013 et n’enregistrera pas plus de 170.000 recrutements dans les corps manageriaux. Parmi les chanceux, on devrait trouver en majorité des cadres avec un minimum d’expérience, mais des prétentions salariales limitées.

Quid de 2014 ? De manière générale, 2014 devrait se situer dans les années moyennes en terme de recrutement des cadres. Ainsi, selon l’Apec, on sera bien loin des années fastes d’avant-crise, qui enregistraient près de 200.000 recrutements de cadres par an. L’année sera néanmoins bien meilleure que 2009, par exemple, où seulement 140.000 d’entre eux avaient trouvé un travail.

Malgré tout, la nouvelle année devrait, selon les estimations de l’association, permettre la poursuite de l’augmentation du nombre de cadre général. Malgré la crise, cela fait 20 ans que le compte net de managers est en augmentation.

entretien

Bons, mais pas chers. L’objectif des entreprises pour 2014 est clair : trouver des cadres efficaces, mais pas trop coûteux. La majorité des 11.000 entreprises interrogées par l’Apec estiment que leur recrutement se fera sûrement parmi des personnels dont l’expérience se situe entre une et quinze années.

“Les recruteurs cherchent du personnel opérationnel, notamment dans ce contexte où les marges sont plus serrées, explique Jean-Marie Marx, le directeur général de l’association. Ils vont chercher l’opérationabilité avec des cadres qui ont déjà de l’expérience professionnelle”.

Il n’empêche que dans une période économique tendue, ils ne peuvent pas non plus se permettre de dépenser sans compter. C’est pourquoi ils font le choix de ne pas embaucher des cadres avec trop d’expérience. “Il y a l'appréhension du niveau de rémunération du côté du recruteur, même si dans la réalité, beaucoup de cadres seniors acceptent des emplois de cadre moins rémunéré que leur situation antérieure”, ajoute Jean-Marie Marx.

Attendons pour voir. Les estimations de l’association peuvent néanmoins s’avérer différentes de la réalité. L’Apec estime que le recrutement de cadres de plus de quinze ans d’expérience ne devrait représenter que 10% des recrutements. En ce qui concerne les jeunes qui sortent de leurs études, les chiffres ne devraient pas être bons non plus.

“Cela ne veut pas dire que la réalité de ce qu’on constatera fin 2014 sera celle ci, prévient néanmoins le directeur général de l’association. On l’a vu en 2013, on avait prévu des recrutements de jeunes en baisse de 15% et en fin d’année, on a constaté finalement une diminution de seulement 4%.”

sur le même sujet, sujet,

REPORTAGE - Pôle emploi renforce les contrôles

CHIFFRE - Fin 2013, 80% des embauches étaient des CDD

ZOOM - L'apprentissage victime des emplois d'avenir ?

ECO - Emploi : les cadres pâtissent de la crise