Trump veut armer 30% des profs : la belle affaire pour les marchands d'armes

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito international de Vincent Hervouet est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque jour, Didier François traite d’un sujet international.

Serait-ce la tuerie de trop après le massacre dans le collège de Parkland? La semaine dernière, les rassemblements et les manifestations se multiplient dans tous les Etats-Unis pour exiger un contrôle plus strict sur les ventes d'armes. Didier, est-ce que cette fois le gouvernement fédéral va prendre de véritables mesures restrictives ?

Mais rien n'est moins sûr. En tous cas si l'on en juge par la réaction de Donald Trump, qui a l'issue d'une rencontre, avec des familles de victimes, hier, à la Maison Blanche, a proposé comme solution au problème que l'on forme au tir de défense des professeurs, dans chaque établissement scolaire. Ces enseignants de choc pourraient alors donner leurs cours en portant une arme cachée, et ainsi abattre, ou en tous cas tenter d'abattre, celui de leurs élèves qui voudrait lui-même faire un carton sur ses petits camarades.

Vous imaginez la réaction des syndicats de l'Education nationale qui pour le coup font assez justement remarquer que ce n'est pas vraiment leur rôle, que l'air de rien ce n'est pas si simple de tirer sur quelqu'un et encore moins sur un enfant, qu'il n'est pas non plus évident de définir des responsabilités pénales en cas de dommage collatéral dans une classe, et que sommes toutes, il serait peut-être plus rationnel d'interdire la vente d'armes automatiques à un adulte de moins de 21 ans, puisque dans de nombreux Etats américains, c'est l'âge légal pour pouvoir acheter de l'alcool,

Mais alors pourquoi une telle proposition ?

D'abord parce qu'il y croit, ce n'est d'ailleurs pas la première fois qu'il va dans ce sens. Rappelez-vous qu'après les attentats du Bataclan, il avait commis un tweet rageur que les terroristes de Daesh avaient pu agir librement car la France avait une politique beaucoup trop restrictive en matière de contrôle de détention et de port d'armes.

Donald Trump a toujours été soutenu par le très puissant lobby des armes, la National Rifle Association, la NRA, qui a financé sa campagne pour 30 millions de dollars. Armer un professeur sur cinq serait un bon retour sur investissement, ça fait quand même 700.000 personnes, c'est la moitié des effectifs des forces militaires américaines. 

On sait que c’est très populaire aux USA, on dit souvent que plus il y a de tuerie et plus les gens veulent s’armer.

Alors oui et non. C’est vrai que les Américains n’ont absolument aucun problème avec les armes. Et restent très attachés au second amendement de la Constitution, qui garantit justement le droit d'acquérir et de porter des armes. On est dans un pays qui compte environ 300 millions d'armes pour 300 millions d'habitants. Mais attention la situation est beaucoup plus qu’on ne le croit souvent, parce qu'en fait la moitié des armes en circulation appartiennent à seulement 3% des de la population. Ce sont des gens qui en moyenne possèdent 17 armes chacun. Sinon, selon les Etats, entre 58 et 68% des foyers américains n'ont pas d'armes du tout chez eux.

En fait la très grande majorité des Américains a une attitude tout à fait rationnelle concernant les armes, ils ne sont pas pour les interdire, mais ils ne veulent pas non plus pour qu’on vende n’importe quoi à n’importe qui. Ils sont en fait pour qu’on instaure un contrôle, psychiatrique, et judiciaire, avant d'autoriser la vente d'une arme. Ce qui souvent n'est pas le cas aujourd'hui.