Jean Dujardin : "L’anonymat est un joli fantasme, de temps en temps"

SAISON 2015 - 2016
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

A l'affiche du film Un homme à la hauteur, l'acteur et sa partenaire Virginie Efira sont les invités de l'émission Sortez du cadre, samedi.

Quels sont les fantasmes d'artistes de Virginie Efira et de Jean Dujardin ? Les deux acteurs invités dans l'émission Sortez du cadre, samedi à l'occasion de leur film Un homme à la hauteur, ont joué aux jeu des confidences. Résultat ? Virginie Efira s'imagine pousser la chansonnette. Elle rappelle même à Nikos Aliagas un de leur souvenir commun : celui d'avoir foulé la scène de l'Olympia ensemble pour une bonne cause. Jean Dujardin quant à lui s'amuse de la question. "Journaliste, critique", répond-t-il. Avant de démentir. Il mise en vérité plutôt sur l'anonymat. "L’anonymat est un joli fantasme, de temps en temps", confie-t-il.

"Comment est votre blanquette ?". L'acteur poursuit son raisonnement : "Chanter, danser, je peux le faire dans les films." Mais notoriété oblige, l'anonymat devient quasi impossible. Le comédien raconte être arrêté dans la rue régulièrement. "Pas plus tard que tout à l'heure, quelqu'un a traversé en même temps que moi, il ne s'est même pas arrêté, il m'a juste demandé : 'Comment est votre blanquette'", faisant référence à la phrase culte du premier opus d'OSS 117, où Dujardin joue l'espion Hubert Bonisseur de La Bath. Et l'acteur ne s'est pas départi de son rôle et a répondu comme dans le film : "Elle est bonne". Il y a des personnages qui collent à la peau.

>> Retrouvez l'émission Sortez du cadre, tous les samedis de 11h à 12h30.

Les émissions précédentes