David Guetta au sujet des attentats : "Il ne faut pas avoir peur"

SAISON 2015 - 2016
  • A
  • A
Partagez sur :

Le célèbre DJ français est l'invité de Nikos Aliagas, samedi dans Sortez du cadre, sur Europe 1.

>> Chaque samedi Nikos reçoit des personnalités pour des moments en dehors du cadre et des lives inédits, de 11h à 12h30

"J’appréhendais un peu mon retour en France". Le DJ superstar, David Guetta, n'était pas revenu dans son pays natal depuis les attentats survenues à Paris, le vendredi 13 novembre, confie-t-il à Nikos Aliagas, dont il est l’invité, samedi matin, dans Sortez du cadre, sur Europe 1.

Quand le Bataclan accueillait les débuts des Guetta. Et pour cause, le DJ "a travaillé longtemps au Bataclan". "Je faisais tous les jeudis, vendredis et samedis, toute la nuit, à l’époque où je faisais des shows qui duraient six-sept heures", se souvient celui dont le succès planétaire lui permet aujourd'hui de parcourir le monde. C'est même au Bataclan que David Guetta et son épouse Cathy ont organisé leurs premières soirées, qui ont contribué à construire leur réputation dans le milieu. Sur son compte personnel Twitter, le chanteur s'était d'ailleurs exprimé quelques jours après les attaques parisiennes. 



Des attaques qui font écho aux "11 septembre". "Bien sûr, cela m’a touché, comme les gens dans le monde entier", raconte celui à qui beaucoup de personnes ont envoyé "plein, plein de messages de sympathie". Les Américains, notamment, "ont beaucoup associé cela à ce qu’ils ont vécu lors du 11 septembre 2001", rapporte David Guetta, aussi célèbre en France qu'aux Etats-Unis. Depuis ses collaborations avec les Black Eyed Peas, Akon ou plus encore Rihanna, avec le tube "Who's that chick ?", le Fenchie de la musique électronique a réussi à s'implanter dans le paysage outre-Atlantique.