Des ovaires artificiels pour abolir les effets de la ménopause ?

  • A
  • A
La question santé est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Des chercheurs planchent sur la manière de réduire les effets secondaires de la ménopause. Ils ont mené une expérience sur des rats en leur implantant des ovaires artificiels.

Bouffées de chaleur, changement d'humeur, prise de poids, sécheresse cutanée… Entre 20 à 30 % des femmes ménopausées souffrent d'un changement d'état à un moment précis de leur vie, vers 52 ans en moyenne. Des effets désagréables qui sont liés à la chute d'hormones féminines, les œstrogènes et la progestérone.

Des ovaires artificielles qui diffusent des hormones. Mais des chercheurs de l'institut de Wake Forest, en Caroline du Nord, planchent sur la manière de réduire ces effets. Dans une étude publiée dans la revue Nature Communication,ils expliquent avoir implanté des ovaires artificiels sur des rats diffusant des hormones féminines de manière personnalisée. Peu après la réimplantation, les chercheurs ont constaté que les effets secondaires de la ménopause avaient diminué. Autre constat : la réduction des effets secondaires du traitement qui peuvent aussi causer d'autres effets indésirables. "Mais il est trop tôt pour savoir si cela pourrait fonctionner chez l'homme", souligne le médecin Gérald Kierzek lundi sur Europe 1. Il rappelle qu'il s'agit d'une expérience animale.

Déjà des méthodes pour soulager les femmes. Par ailleurs, des traitements existent aujourd'hui pour limiter ces effets secondaires. C'est le cas des moyens naturels, comme l'activité physique. 30 à 40 minutes de marche par jour permettent de diminuer ces effets indésirables. L'arrêt du tabac, la vitamine D, l'hydratation, viennent aussi soulager les femmes ménopausées. Enfin, il existe également un traitement hormonal substitutif, qui consiste à donner des hormones aux femmes à la place des hormones naturelles qu'elles produisaient jusqu'alors.