Le calisson d'Aix

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Produit du terroir est une chronique de l'émission Le grand direct des régions
Partagez sur :

La friandise aixoise remporte un succès mondial.

Comme souvent, derrière chaque chef-d’œuvre, il y a une belle histoire d’amour. Le calisson serait né en 1473 à Aix-en-Provence au mariage de René d’Anjou, comte de Provence, roi de Naples et de Jérusalem. Il épouse alors Jeanne de Laval. Un mariage arrangé qui ne plaît guère à la belle. Jeanne est une mariée triste. Mais le pâtissier de la cour, va créer, par amour pour sa nouvelle reine une confiserie pour lui redonner le sourire.

La légende raconte ainsi qu’un courtisan, invité du mariage, aurait demandé à son voisin de table : « Que déguste notre reine avec tant de plaisir ? ». L’homme lui aurait répondu : « Di Calin Soun » en provençal (littéralement : ce sont des câlins ). Le calisson venait de naître.  Toutefois , le « calisone de massepain », un petit gâteau de farine et d’amande, était aussi dégusté à Padoue, en Italie, au 12ème siècle. Mais la version rapportant une histoire d'amour est plus séduisante.

Un peu plus tard, en 1630, alors que « La Grande Peste » fait des ravages, le calisson a la réputation de protéger de ce mal terrible. Il devient une sorte de médicament, ou d’aliment aux vertus guérisseuses, et depuis ce temps, les Aixois s’en souviennent. Chaque 1er dimanche du mois de septembre, en l’église St Jean-de-Malte à Aix, ils commémorent ce souvenir et organisent une bénédiction de calissons.

Voici d'ailleurs la devise des calissonniers d’Aix : «  Le calisson : d’Aix-en-Provence et nulle part ailleurs !». Depuis 2002, seuls les « Calissons d’Aix » fabriqués dans les trois cantons d’Aix–en-Provence sont autorisés à porter ce no. Ils représentent tout de même 80% de la production mondiale.