Net d’Info – Emission spéciale Conseil Constitutionnel avec Laurent Fabius

  • A
  • A
Net d'Info est une chronique de l'émission Mediapolis
Partagez sur :

Tous les samedis dans l'émission Mediapolis, Claire Hazan revient sur l'actualité et la politique par le prisme des réseaux sociaux.

Claire, vous avez scruté de près la communication numérique du Conseil Constitutionnel

Aujourd’hui ce sera une chronique brève et synthétique, à l’image du conseil constitutionnel sur les réseaux sociaux.

En 2010, nous recevions dans Mediapolis Jean-Louis Debré, pas peu fier de promouvoir le Conseil Constitutionnel à l’aide de CD Roms.

Aujourd’hui, les outils ont changé : l’institution que vous présidez Laurent Fabius, est sur Facebook, Twitter et Dailymotion.

Mais avec une certaine retenue, il faut bien le dire.

Un tweet du conseil ça ressemble peu ou prou à cela : “Décision 747 DC ” ou encore “Saisine 356 QPC”, avec derrière l’intitulé du sujet concerné et un lien vers le site officiel pour plus d’explications.

Conseil Constitutionnel et réseaux sociaux, on sent bien que ce sont deux mondes qui ont du mal à se rencontrer. D’un côté la réserve, le temps long et la complexité des décisions. De l’autre la parole continue, l’instantanéité et, sur Twitter notamment, la nécessité de tout simplifier en 140 caractères. 

 

Malgré cela depuis quelque temps, on peut déceler comme une brise d’ouverture et de modernité dans votre communication numérique.

Depuis 2010, avec l'introduction de la QPC, les audiences ne se tiennent plus à huis clos, elles sont filmées et diffusées sur internet en direct, donc visibles par tous.

Sur Twitter aussi, on note quelques velléités de dialogue direct avec les citoyens : le compte officiel répond de plus en plus souvent aux questions posées par les internautes.

Enfin pour l'élection présidentielle cette année, vous avez lancé un nouveau site, le premier qui passe en revue et explique toutes les règles de la campagne. 

 

Bref, une communication qui s’adapte à son temps mais qui tend aussi vers plus de personnalisation. Par exemple quand on ouvre le site officiel du conseil, on tombe sur ses 9 membres représentés en photo en grand. Contrairement à l’étranger où – sur les sites américain, espagnol, allemand- la photo d’ouverture, c’est plutôt une photo de la salle d’audience vide. On symbolise l’Institution, hors du temps, plutôt que son incarnation. 

 

Il y a plusieurs autres exemples mais pour ça je vous conseille de suivre les travaux de Julien Bonnet professeur de droit public à l’université de Montpellier et qui étudie ces sujets.  

 

Alors vous Monsieur Fabius, vous êtes peut-être le plus connecté des membres du Conseil, en tous cas, des 9, vous êtes le seul à avoir un compte Twitter, fréquemment alimenté lorsque vous étiez Ministre.

Est-ce que la communication numérique, les réseaux sociaux en particulier, vous paraissent une bonne voie pour mettre en lumière le travail du CC, introduire plus de proximité avec les citoyens. Et est-ce qu’aller plus loin dans cette voie fait partie de vos objectifs?