Défense des Rohingyas : le pape, la Love Army et Erdogan - 02/12/17

SAISON 2017 - 2018
  • A
  • A
Partagez sur :

Tous les samedis dans l'émission Mediapolis, Claire Hazan revient sur l'actualité et la politique par le prisme des réseaux sociaux.

Aujourd’hui, une histoire qui mêle le pape, la minorité birmane des rohingyas, Omar Sy, des youtubeurs français… et au milieu de tout ça le président turc Erdogan, ce qui n’est pas sans poser quelques questions.

 

Lundi, un groupe de youtubeurs français, accompagnés de l’acteur Omar Sy lance une opération coup de poing. Ils veulent sensibiliser le monde entier à la cause des rohingyas (une minorité musulmane gravement persécutée en Birmanie). Pour se faire entendre, ils misent sur leur influence en ligne, des millions de jeunes les suivent sur les réseaux sociaux. Et voici l’appel qu’ils lancent depuis un camp de réfugiés rohingyas au Bangladesh. Ecoutez c’est la voix d’Omar Sy qu’on entend :

 

 

Et ça marche, en quelques heures, le sujet devient le plus discuté sur Twitter. Alors on peut questionner l’éphémère d’une mobilisation en ligne, sourire du côté bisounours de l’opération, qui s’est surnommée « la love army ». Mais en 48h seulement, le groupe récolte 1 million et demi de dollars de dons sur internet.

 

Pendant ce temps-là, le Pape lui aussi est en déplacement en Asie. Lui aussi lance un appel en faveur de la cause rohingya… mais sans jamais pouvoir les nommer directement tant qu’il est en terre birmane. Précautions diplomatiques et politiques obligent. Au même moment donc, le pape, les Youtubeurs : deux mondes, deux méthodes.

 

Et pas très loin…dans tout ça… le président turc Erdogan


C’est par l’entremise des youtubeurs français qu’il entre en scène. Pour plus de visibilité, le groupe cherche l’appui de dirigeants mondiaux et interpelle sur Twitter le président turc qui leur avait déjà apporté son soutien lors d’une précédente action humanitaire.

Sur les RS, des milliers de jeunes internautes découvrent à leur tour le nom du président turc et l’interpellent à coup de tweets. C’est sur twitter toujours qu’Erdogan répond aux stars françaises d’internet en promettant son soutien.

 

Ce qui n’est pas sans poser quelques questions comme nous le disions en introduction…


Erdogan en France, on le connaît surtout pour son régime autoritaire, sa répression violente des médias, et des rebelles kurdes dans son propre pays. Pas vraiment le sauveur dépeint sur les réseaux sociaux.

Depuis plusieurs mois, il se positionne en défenseur des minorités musulmanes dans le monde, déploie une action humanitaire, à des fins géopolitiques. Les youtubeurs sans le vouloir lui ont offert une belle campagne de communication. C’est peut-être en partie pour ces raisons qu’ils ont fini par supprimer le tweet qui lui était au départ adressé.

Les émissions précédentes