Yvelines : payer les automobilistes deux euros pour qu’ils ne prennent pas leur voiture

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Made in France est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Yvelines : payer les automobilistes deux euros pour qu’ils ne prennent pas leur voiture

L’idée peut surprendre. Pourtant on y réfléchit très sérieusement pour la métropole de Lille. Et une expérimentation est envisagée, dès cette année, par la région Ile-de-France.

Le principe ? Plutôt que de punir les automobilistes avec des péages urbains ou une circulation alternée, on les récompense en leur donnant deux euros, s’ils prennent les transports en commun ou s’ils partent en horaire décalé.

Le concept est baptisé "Lissage de pics", il émane de la société Egis, spécialiste de l’ingénierie et filiale de la Caisse des Dépôts, installée à Guyancourt dans les Yvelines.

Evidemment, le système coûtera cher en exploitation : autour de quatre millions d’euros par an selon leurs calculs. Mais il est globalement rentable pour la collectivité si l’on inclut le coût d’entretien des routes, les accidents, la pollution, les heures de travail perdues ou la construction de routes annexes.

Ces chiffres n’ont rien de théorique. Egis exploite ce système depuis cinq ans à Rotterdam aux Pays-Bas. Résultat : jusqu’à 8% de trafic en moins aux heures de pointe. La construction d’une voie de délestage a même été évitée.

Plusieurs solutions sont prévues pour empêcher les fraudes : réactiver les portiques de l’écotaxe, pour que leurs caméras lisent les plaques, utiliser un boîtier mouchard dans le véhicule, ou plus simplement, une application sur téléphone portable.

Le principal objectif reste de responsabiliser les automobilistes, de les aider à changer de comportement. Or la carotte est parfois plus efficace que le bâton.