Vyrile : le designer qui donne des noms d’hommes politiques à ses créations

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Made in France est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

On parle meubles ce matin avec un designer original qui donne des noms d’hommes politiques à ses créations.

Il y a par exemple le tabouret "Dé-S&K", la table basse "Hô-Land", le bougeoir "Fille-Yon" ou encore, la lampe "Jose-Pain". C’est l’orthographe qui a été détournée donc, évidemment, ça marche mieux à l’écrit qu’à l’oral.

En tout cas, c’est plein d’humour, pas du tout irrévérencieux et surtout, c’est joli.

Même le nom de la marque est amusant puisqu’elle s’appelle Vyrile avec un Y.

C’est dessiné à Paris, mais tout est fabriqué, à la main, à Ercuis en région parisienne, entre Creil et Beauvais.

Les noms de politiques, c’est pour le buzz ?

Non, puisque tout ça a commencé en 2014, bien avant tout la folie des primaires et de l’élection présidentielle.

En fait, c’est l’histoire d’un ingénieur, Laurent Gourier, qui s’ennuyait chez un spécialiste de l’insonorisation industrielle. Comme il était passionné de design, il a tout quitté pour se lancer dans la conception de meubles design.

Mais comment on passe de l’insonorisation à la fabrication de meubles ?

Il a appris tout seul : le travail du bois, l’assemblage, la soudure. Ce qui lui a permis de fabriquer ses premiers prototypes. D’abord une table basse, puis un rocking-chair (baptisé Shi-Rak d’ailleurs).

Et grâce à ses prototypes, il s’est fait inviter dans les salons design. C’est comme ça que tout a démarré.

En tout cas, pour les noms, on pourrait lui suggérer : une console "Penne et lope" pour soutenir son bougeoir "Fille-Yon". En ce moment, c’est sûr que ça ferait du buzz.

C’était les meubles Vyrile qui sont baptisés avec des noms de politiques, du Made in Oise.

Pour plus de détails, cliquez ici.