Vichy : un passionné redonne vie aux dinosaures

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Made in France est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Un passionné de préhistoire, évidemment. Il s’appelle Pierre Colmain et a passé toute sa jeunesse dans la région de Vichy, dans le Bourbonnais, célèbre pour ses sites paléontologiques. Son histoire est celle d’un rêve de gosse. En 1993, quand le film Jurassic Park sort, il a 15 ans. Comme beaucoup de jeunes, il est fasciné. Alors, en sortant de la salle, il se fait une promesse : "un jour, moi aussi, je ferai revivre des dinosaures."

Vingt-trois ans plus tard, il est allé au bout de son rêve. Pas en reconstruisant l’ADN récupéré dans un moustique, mais en fabricant des robots dinosaures animés, grandeur nature. Les mêmes que l’on trouve dans les musées et les parcs d’attraction. Il propose ainsi des T-Rex plus vrais que nature qui bougent, ouvrent leurs gueules, on les les entend hurler, on voit leurs côtes bouger comme s’ils respiraient.

Sa société s’appelle Cuzco Animatronics. Elle existe depuis à peine trois ans, et le succès est déjà au rendez-vous. Et pour cause, elle est aujourd’hui la seule en France, à maîtriser ce savoir-faire. Parmi ses clients, elle compte, par exemple, le parc Paléopolis de Gannat, près de Vichy ou celui de Vulcania, dans le Puy-de-Dôme.

Mais elle se s’arrête pas aux "animatronics". La société propose également des costumes de Vélociraptors, dans lequel un acteur peut se glisser et vraiment donner l’impression qu’il y a un dinosaure dans la pièce. Ces déguisements ont beaucoup été utilisés dans les centres commerciaux et les cinémas, pour des événements autour du dernier Jurassic Park (Jurassic World) par exemple. La prochaine étape ? Ce sera un bébé tricératops capable de se déplacer et de suivre quelqu’un de façon totalement autonome, sans le moindre câble. On pourrait presque croire qu’il est vivant. Un rêve d’enfant enfin devenu réalité.