Smart cities : cap sur Nice !

  • A
  • A
Made in France est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Cette semaine, un Made in France un peu particulier puisqu’on va s’intéresser aux villes qui innovent pour fluidifier le trafic et pour économiser l'énergie.

Chaque jour, on va vous présenter une innovation dans une ville. Et toutes ces villes ont un point commun : elles sont nommées pour les trophées Europe 1 de l'avenir qui auront lieu le 12 décembre.

Où partons-nous ?

Ce matin, direction la Côte d’Azur et plus particulièrement Nice.  

Nice qui anticipe l’avenir puisque la ville a installé près de 3.000 capteurs un peu partout. Dans les poubelles, pour savoir si elles débordent, sur la chaussée pour les bouchons, les arbres pour les pollens, les façades pour le bruit ou encore les lampadaires pour la luminosité. Il y en a même en pleine mer pour prévenir les raz de marée.

Il y a des raz de marée à Nice ?

Oui ! Ce n’est pas courant : le dernier c’était en 1979, mais il a fait six morts.

Tous ces capteurs vont permettre à la ville de travailler sur des informations en temps réel, là où d’autres doivent se baser sur des estimations ou des prévisions. Ce qui lui permet, par exemple, de moduler l’éclairage en fonction du passage et d’économiser l’énergie.

3.000 capteurs, ça doit faire beaucoup de données à gérer ?

C’est pour cela que le monde entier regarde ce qu’il se passe à Nice. C’est l’une des villes qui va le plus loin en terme de capteurs. Et comme toutes les données sont ouvertes (accessibles à tous), on se dit que c’est là où vont se développer les services de la ville de demain.

C’était Nice qui donne l’exemple en mesurant le pouls de la ville avec des capteurs, du Made in Alpes-Maritimes.

Pour plus de détails, cliquez ici.