Salon-de-Provence : la revanche d’une savonnerie traditionnelle sur les lessives industrielles

  • A
  • A
Made in France est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Salon-de-Provence : La revanche d’une savonnerie traditionnelle sur les lessives industrielles

Ce joli pied de nez à l’histoire, on le doit à la maison Marius Fabre. Une savonnerie installée depuis 100 ans à Salon-de-Provence, près de Marseille, dans les Bouches-du-Rhône.

Au début du siècle, elles étaient plus de 120, comme elle, à fabriquer du vrai savon de Marseille, dans la pure tradition provençale. Mais avec l’arrivée de la machine à laver et des lessives chimiques, quasiment toutes ont disparu. Quatre savonneries seulement ont résisté, dont Marius Fabre. Maintenant, il se venge avec un produit ultra tendance, et hors de portée des industriels : de la lessive "à l’ancienne" aux copeaux de savon de Marseille.

C’est la tendance du moment : le retour aux produits naturels. On redécouvre les vertus du savon de nos grand-mères. Par exemple, que laver les vêtements de bébé avec des copeaux de savon de Marseille évite les irritations et les allergies. Sans oublier combien ce célèbre cube de savon adoucit le linge. Cela explique pourquoi dans les boutique bio, on s’arrache les kits pour fabriquer sa propre lessive. Marius Fabre surfe sur cette tendance en proposant une lessive maison, directement prête à l’emploi. Compter tout de même 11€ la bouteille d’un litre.

Le marché qui intéresse évidemment les industriels du secteur. Il leur ouvre de nouveau débouchés. Mais cette fois, Marius Fabre prépare sa riposte. Il cherche à protéger son savoir faire avec un label, pour éviter que n’importe qui puisse utiliser l’appellation Savon de Marseille. Pour lui, seule un mode de production artisanal, au chaudron, sans colorant, parfum ou autre additif garantit les caractéristiques hypoallergéniques du savon de Marseille. Du véritable savon de Marseille.