Quézac : l'eau minérale redevient française

  • A
  • A
Made in France est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Les eaux minérales Quézac vont enfin redevenir françaises, parce que jusqu’ici, elles appartenaient à un Suisse.

On a fini par l’oublier, mais l’eau "que s’appellorio Quézac" appartient au groupe Nestlé depuis 1992 soit 24 ans. Ce n’est pas la seule d’ailleurs, ils possèdent aussi Contrex, Hépar et Vittel.

La plupart de ces marques sont rentables mais le groupe cherche actuellement à se séparer de toutes ses eaux locales pour se concentrer sur les plus connues à l’international.

Une des premières à être revendue sera Quézac qui se trouve dans le Gévaudan près de Mende.

C’est donc une société française qui va racheter la Quézac ?

Oui, le groupe familial Ogeu, l’eau des Pyrénées.

Tout doucement, la société se transforme en spécialiste des eaux régionales. Elle possède déjà les eaux Plancoët et Saint Alix en Bretagne ou la source Saint-Lambert dans les Yvelines. Des eaux rachetées, devinez à qui ? Au fameux groupe Nestlé. Ils sont donc en très bonne position pour boucler le rachat de Quézac. Une opération qui devrait être finalisée d’ici quelques mois.

C’était l’eau minérale Quézac qui va redevenir française 24 ans après, du Made in Lozère.