Nancy : des lunettes fabriquées en planche de skate-board

  • A
  • A
Made in France est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Nancy : des lunettes fabriquées en planche de skate-board

Je ne sais si vous avez remarqué, on dirait que les skate-boards en bois ont été conçus spécialement pour être recyclés en lunettes. Pour preuve : la courbure à l’arrière, reprend exactement celle des branches de lunettes. Quand à la planche du skate, elle est composée de sept couches d’érable contrecollées qui donnent souplesse, résistance et légèreté. Tout ce qu’il faut pour un cadre des lunettes.

C’est ce qu’à découvert un jeune opticien Lorrain, fan de skate-board. Il a donc créé une entreprise, « 7 Plis » (en référence aux sept couches de bois des planches), pour transformer les vieux skates en lunettes à la mode.

Cinq modèles sont déjà disponibles, des solaires comme des modèles de vue. Il faut s’imaginer des lunettes au dessin ultra tendance, dont la texture du bois ressemble à de fines rayures multicolores.

Et pour cause, l’intérieur d’une planche de skate ressemble à la boite de chocolat de Forest Gump… On ne sait jamais sur quelle couleur de bois on va tomber. Mais c’est aussi ce qui donne à ces lunettes leur cachet si particulier qui fait décoller les ventes.

La société récupère l’essentiel de ses skate-boards auprès de sportifs professionnels. La raison ? Leurs planches durent rarement plus de deux semaines. Au delà, ils considèrent qu’elles perdent en élasticité et donc s’en débarrassent.

Seulement 4 à 5 montures peuvent être fabriquées à partir d’un skate-board. Chaque modèle est donc numéroté. La société va même jusqu’à y graver le nom du propriétaire de la planche utilisée ainsi que sa plus belle figure. Une façon de donner un supplément d’âme et d’histoire aux lunettes.

Compter entre 200 et 400 € la paire. C’est cher, mais finalement pas plus qu’une monture de grande marque… L’exclusivité en plus.

Pour plus d'informations, cliquez ici.