Lyon : un site de troc de nuitées pour être logé gratuitement chez l’habitant

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Made in France est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Lyon : un site de troc de nuitées pour être logé gratuitement chez l’habitant

Pendant les vacances, beaucoup hésitent à partir faute de moyens. Un nouveau concept de logement gratuit chez l’habitant pourrait changer la donne.

Le principe ? On accueille gratuitement des gens chez soi, dans une chambre ou en laissant sa maison ou son appartement. En contrepartie, on gagne des nuits que l’on peut ensuite utiliser chez d’autres membres pour séjourner gratuitement : week-end à Bruxelles, semaine à Rio. Il y en a dans le monde entier.

Le service s’appelle Nightswapping (troc de nuitées). Il vient de Lyon (Rhône) et connaît déjà un beau succès. Preuve qu’il n’y a pas qu’en Californie où l’on invente de nouvelles façons de voyager. On a aussi de très bonnes idées en France.

Pour plus d’équité, les logements sont classés selon un barème. Une chambre rapporte seulement une nuit, alors qu’une villa en fera gagner sept.

C’est l'économie collaborative dans ce qu'elle a de plus noble : aucun argent échangé, juste du partage et de la réciprocité.

AirBnB s’est transformé en business où l’on arrondit ses fins de mois. Là, on retrouve un peu d’authenticité et de convivialité. J’accueille des gens chez moi. Et en retour, je suis accueilli gratuitement… même s’il faut payer 10€ de frais de mise en relation –c’est ainsi que la société gagne de l’argent.

Si pour une raison ou une autre, on ne peut pas héberger, il est également possible d’acheter des nuits. Elles coutent entre 7 et 49€ au maximum selon le standing, ce qui reste raisonnable.

Les débuts sont d’ores et déjà prometteurs. Le concept est développé depuis 2013. Désormais, plus de 10.000 nouveaux membres s’inscrivent chaque mois, pour un total approchant les 200.000 utilisateurs aujourd’hui.

La société a donc tout pour devenir un géant mondial. C’est pourquoi elle finalise une seconde levée de fonds 2 millions d’euros. Objectif : accélérer son développement à l’international et, qui sait, devenir aussi incontournable qu’AirBnB.