Le succès des mini-cocottes Staub

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Made in France est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Nord : Staub investit 4,7 millions d’euros pour augmenter sa production. Une somme rondelette qui servira à créer une nouvelle ligne de production dans son usine de Merville, située entre Hazebrouck et Béthune dans le Nord.

Tendance. Beaucoup l’ignorent, mais Staub fabrique toutes ses cocottes en France. Jusqu’alors, la production arrivait suivre : on n’achetait qu’une cocotte et on la gardait à vie. Mais depuis qu’elles ont quitté les cuisines pour s’installer sur les tables, ils ont du mal à fournir. Une tendance que l’on remarque depuis l’arrivée des mini-cocottes individuelles. Inventées par Staub, elles n’en finissent plus de séduire les particuliers et les restaurateurs. Et pour cause, une cocotte sur la table, c’est un gage d’authenticité de cuisine d’autrefois et de fait maison, même si, depuis, l’idée a été reprise partout. En grande surface, on trouve même des cocottes en plastique de choucroute industrielle !

Un succès mondial. Cette mode a fini par traverser nos frontières. 80% des Staub partent directement à l’étranger, essentiellement en Asie et aux États-Unis. Et là encore, ce sont les mini cocottes en fonte que l’on s’arrache et qui mettent la pression sur l’outil de production. Un bémol tout de même. Pour être encore plus réactif et limiter les vas et viens de marchandises, Staub va consolider toute sa production dans le Nord à Merville. Mais cela signifie la fermeture de son autre usine, celle de Roche-la-Molière, à côté de St Etienne dans la Loire (42). Une centaine d’employés est concernée. Ils n’ont pas envie de déménager à 800 km dans le Nord pour garder leur emploi.  Donc les discussions se poursuivent avant qu’une décision ne soit entérinée.