Koober : l'inventeur des livres compressés

  • A
  • A
Made in France est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Ce matin, avec vous, on découvre une jeune entreprise qui propose de lire des livres de 500 pages à la vitesse de l’éclair.

C’est quoi ? De la lecture rapide ?

En 20 minutes chrono, non. Ce sont des résumés, en texte ou en format audio, des livres qu’il faut avoir lus, mais que l’on n’a jamais le temps de lire.

C’est un peu comme le Readers Digest sauf qu’il n’y a pas de fiction, uniquement des livres où on apprend quelque chose. Donc des essais, du management, du développement personnel, des biographies. Il y a par exemple les livres des candidats à la présidentielle compressés en quelques pages.

Ça s’appelle Koober, ça nous vient de Neuilly sur Seine en banlieue parisienne.

Mais si c’est compressé, on n’a pas de détails qui peuvent être importants ?

C’est vrai mais on a surtout les idées les plus fortes de l’auteur.

Et justement, si on veut les détails, si on a été passionné par le résumé, cela peut donner envie d’acheter le livre et de lire les 500 pages pour de bon.

Ce sont deux jeunes Parisiens, deux Alexandre qui ont eu l’idée. L’un avait pris l’habitude, depuis l’école, de faire des fiches de lecture de ses livres qu’il donnait aux copains. L’autre achetait des livres, mais il n’avait jamais le temps de les lire.

Ils ont fini par créer une société qui règle leur problème et celui de tous ceux qui ne trouvent jamais le temps de lire.

C’était Koober, le service qui résume des livres de 500 pages pour pouvoir les lire ou les écouter en 20 minutes, du Made in Hauts-de-Seine.