Hopi First : de l’huile de friture transformée en savon

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Made in France est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Du recyclage original puisqu’il s’agit de transformer les huiles de fritures usagées en savon pour les mains.

Ça s’appelle Hopi First. Et malgré le nom, ça nous vient de banlieue Parisienne, de Neuville sur Oise. C’est juste à côté de l’ESSEC et de l’Université de Cergy-Pontoise.

Qu’est-ce qu’ils font ? Ils purifient les huiles alimentaires et ils utilisent la matière grasse pour en faire du savon liquide.

Donc un fast-food, par exemple, va pouvoir transformer ses huiles de friture en savon pour son personnel.

Il y a un truc philosophique derrière ce concept : prendre quelque chose de sale et le recycler pour avoir les mains propres.

Les particuliers peuvent-ils aussi en acheter ?

Non, c’est avant tout un savon pour les professionnels.

Ce sont les premiers concernés, parce qu’à partir de 150 litres d’huiles usagées, la loi oblige à les faire traiter par un spécialiste. Pourquoi ? Parce que c’est très polluant pour les cours d’eau et pour les sols notamment.

Donc là, on pourra faire un traitement local circulaire et récupérer du savon à la fin.

Un savon, hypoallergénique et certifié écolabel.

Où est-ce qu’on peut le trouver ce savon aujourd'hui ?

Surtout dans les stations-service, les écoles et la restauration évidemment.

Et c’est encore un bel exemple de transfert de technologie. Parce que ce sont des étudiants en biologie industrielle qui l’ont mis au point.

En général, ce genre d’invention reste dans les labos. Elle n’est même pas brevetée.

Là, nos étudiants ont créé une entreprise et ils entendent bien inonder le marché.

C’était Hopi First, le savon liquide qui vient d’huiles de friture recyclées, du Made in Val-d’Oise.