Grenoble : chauffer gratuitement les immeubles et les piscines avec des serveurs informatiques

  • A
  • A
Made in France est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Pour cette drôle d’idée, on part dans le petit village de Monteynard. Il est situé près de Grenoble, dans l'Isère, et connu pour son magnifique lac et son barrage EDF. Si vous avez déjà visité une salle informatique, vous savez que les ordinateurs y chauffent tellement, que l’on est obligé d’installer des ventilateurs et de pousser la climatisation au maximum pour les refroidir. Ce qui coûte une fortune.

Les Isérois de Stimergy, eux, ont choisi de couper la clim', d’enlever les ventilateurs et de récupérer la chaleur des ordinateurs pour chauffer gratuitement l’eau des immeubles ou des piscines. Il s’agit donc d’un échange : l’immeuble héberge, dans son sous-sol, leur mini salle informatique transformée en chaudière. Et Stimergy fait des économies à la fois en refroidissement et en mètres carrés. Le système fonctionne très bien, depuis deux ans, dans un HLM à Grenoble. Il chauffe aussi l’eau de l’université Lyon-3, d’un immeuble à Nantes et la piscine de la Butte aux Cailles à Paris.

Il existe déjà plusieurs projets similaires "d’ordinateurs radiateurs". Ils fonctionnent sur le même principe, sauf que la chaleur des ordinateurs sert, dans ce cas, de radiateur. Problème, l’été, on coupe souvent le chauffage, ce qui coupe également les ordinateurs. Un fonctionnement saisonnier qui empêche les projets américains, israéliens ou hollandais de se développer.

Nos Français ont été plus malins avec leur chauffe-eau. Comme il y a toujours besoin d’eau chaude, leurs salles informatiques "chaudières" peuvent fonctionner en permanence. Sans compter qu’il est plus simple de remplacer une chaudière, que de changer l’ensemble des radiateurs d’un immeuble. Ils ont donc un avantage considérable. Espérons qu’ils vont le conserver.