Estaca : des étudiants veulent pulvériser le record de vitesse électrique

  • A
  • A
Made in France est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Un projet culotté est présenté actuellement au Salon de l’Auto : des étudiants qui veulent pulvériser le record de vitesse électrique.

Des étudiants de l’École Supérieure de l’Aéronautique et de l’Automobile, la fameuse Estaca du Campus de Laval.

Leur projet de fin d’études est de construire une voiture électrique qui dépasse les 400 km/h et d’aller se mesurer aux meilleurs de la catégorie à la prestigieuse Speed Week de Bonneville. C’est une course de vitesse pure, qui a lieu tous les ans depuis un siècle, sur un lac salé en plein un désert dans l’Utah.

Qui participe à cette course ?

C’est là où ils sont culottés. Ils vont se retrouver face à des constructeurs automobiles, des bureaux d’études, bref des ingénieurs professionnels du monde entier avec beaucoup d’expérience.

 Mais ils ont confiance nos étudiants. D’après leurs simulations, leur voiture devrait atteindre 427 km/h; or le record de la catégorie est actuellement de 343 km/h. Donc ils ont une belle marge. La France a de très bons ingénieurs, ce sera l’occasion de le rappeler.

Qui est à l’origine du projet, c’est l’école ?

Non, même pas, ce sont les étudiants eux-mêmes. Ils voulaient mettre en application très concrètement ce qu’on leur enseigne à longueur de journée.

Mais imaginez leur CV s’ils gagnent : "J’ai construit ma voiture, j’ai battu un record et les meilleurs ingénieurs du monde ", ce serait formidable.

La course aura lieu en aout 2017. On va les suivre et vous pouvez les soutenir directement sur le Salon de l’Auto, ou sur #E1Matin.

C’était les étudiants de l'équipe Estaca qui visent le record de vitesse électrique, du Made in Laval.

Pour plus de détails, cliquez ici.