Camynoo : le service organisé pour retrouver les animaux égarés

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Made in France est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Bonne nouvelle pour ceux qui ont des animaux de compagnie fugueurs ou qui se perdent : un service pour les retrouver facilement.

C’est vrai qu’on oblige à tatouer ou à pucer son chien ou son chat. Mais quand il est perdu, on se retrouve à placarder sa photo dans le quartier et à publier des petites annonces. Il n’y a pas de service organisé pour retrouver les animaux.

Comme ça n’existe pas, la maman du petit Tigrou a décidé d’en créer un. Elle en avait marre de se faire un sang d’encre à chaque fois que son chat part en balade. Donc elle a mis au point un collier GPS et un service qui organise les recherches.

Il s’appelle Camynoo et nous vient de Cugnaux, au sud de Toulouse.

Comment ça marche ? Comment elle organise les recherches ?

Elle s’appuie sur une application et sur une communauté de particuliers, d’associations et de vétérinaires.

Dès que l’animal quitte une certaine zone, son collier envoie une alerte aux membres de la communauté les plus proches. Ils reçoivent sa description et peuvent prévenir le propriétaire s’ils voient l’animal passer.

C’est un peu comme dans le film Chacun cherche son chat de Klapich, sauf que là c’est organisé autour d’une application et d’un réseau social.

Il y a beaucoup de monde dans la communauté ?

2.000 personnes, c’est pas mal pour un service ouvert il y a six mois.

Mais ce qui est beau dans cette histoire, c’est que la maman de Tigrou travaille maintenant avec le CNRS pour tout miniaturiser dans une puce que l’on mettra sous la peau de l’animal. Du coup, on aura non seulement son identification, mais aussi sa position quand il est perdu.

Qui sait, cette puce deviendra peut-être le standard officiel pour localiser les animaux.

Le service pour retrouver son animal de compagnie, du Made in Toulouse.