Bikkit : le radar anti-collision pour vélo

  • A
  • A
Made in France est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Une bande d’étudiants, qui veut améliorer la sécurité à deux roues, ont trouvé mieux que le rétroviseur pour vélo : un radar anti-collision.

Vous connaissez les radars de recul qui font "bip, bip" quand on n’est pas loin de toucher quelque chose ?

Là, c’est la même chose, pour un vélo, sauf que ce sont les poignées du guidon qui vibrent. Donc, si une voiture s’approche par l’arrière gauche, la poignée gauche va se mettre à vibrer. Et plus la voiture va se rapprocher, plus la vibration sera forte.

C’est très malin, ça s’appelle Bikkit et ça a été développé par 12 étudiants de l’EBI, l’Ecole de Biologie Industrielle de Cergy en banlieue parisienne.

Mais ça veut dire qu’il faut un vélo spécial ?

Non, c’est un petit boitier qui se fixe sous la selle de n’importe quel vélo et qui communique ensuite avec deux manchons vibrants sur le guidon.

Ça joue un peu le même rôle qu’un rétroviseur pour vélo. C’est un vrai dispositif de sécurité. Notamment pour les malentendants qui ne se rendent pas compte quand une voiture ou une moto arrive par-derrière.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la plupart des malentendants ne font plus de vélo, ils ne se sentent pas en sécurité.

Ils sont étudiants, c’est un projet scolaire ?

Non, ils ont créé leur structure : Sekurit'hear.

C’est un bel exemple de jeunes qui ont su profiter du nouveau statut étudiant-entrepreneur. On rappelle qu’il permet de créer une entreprise, d’être hébergé et accompagné par sa FAC ou son école, tout en conservant les avantages d’un étudiant : mutuelle, transports, etc.

Les créateurs de Sekurit'hear en ont profité pour créer leur radar anti-collision pour vélo, du Made in Val-d’Oise.