Alsace : le premier sac à main connecté

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Made in France est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Un classique : on part de chez soi en catastrophe. Et sur le chemin, "mince, j’ai oublié mon passeport. Zut, le chargeur ! T’es sûr, d’avoir bien pris le doudou du petit ?" Non ? Demi-tour. On arrive en retard, on rate l’avion, etc. Pour y remédier, la maison Gallucha a présenté un kit pour ses sacs à main et ses besaces hommes, qui vérifie la présence de ses objets dans le sac. S’il en manque un, on reçoit une alerte sur son téléphone portable. Baptisé Gallucha et Moi, ce sac à main connecté est une première, Française, qui vient de Rixheim en Alsace, près de Mulhouse (68).

Le dispositif fonctionne également dans l’autre sens. Si un objet est tombé, s’il est dérobé par un pickpocket, on reçoit aussi une alerte. Il fonctionne avec des petits autocollants mouchards (technologie NFC sans contact), à placer sur le passeport, le chargeur ou le doudou. Ils communiquent avec un boitier installé dans le sac, chargé de vérifier leur présence.

La créatrice qui a eu l’idée n’a rien d’une ingénieure. Elle s’est appuyée sur Cap’Tronic, un programme public qui met gratuitement des experts à disposition, pour aider les petites entreprises à ajouter de l’électronique dans leurs produits. 3.500 PME en ont bénéficié en 2015.

Ces kits "pense-bête" restent abordables : 75€ avec six autocollants mouchards. Mais évidemment, il faudra posséder un sac Gallucha. Une bonne nouvelle donc pour les étourdis. Mais qui ne changera pas grand-chose pour celles qui doivent jouer les spéléologues dans leur sac à main, juste pour retrouver leurs clés. Le kit ne dira pas où elles sont cachées.