Akoustic Arts : des hauts parleurs directionnels audibles par une personne à la fois

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Made in France est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Anicet Mbida nous présente chaque matin les plus belles inventions françaises.

Aujourd’hui, dans Made in France, une drôle d’invention : des hauts parleurs directionnels qu’une seule personne à la fois peut entendre.

 Une fois n’est pas coutume, pour cette drôle d’invention, nous partons à Paris, 18ème arrondissement. C’est tout près du quartier de La Chapelle, chez l’incubateur Paris Région, que s’est installée la société Akoustic Arts pour mettre au point ses haut-parleurs directionnels.

 Ils fonctionnent un peu comme les projecteurs des spectacles, ceux qui éclairent uniquement dans un faisceau lumineux. Mais ici, c’est un faisceau audio qui est créé, à partir d’ultrasons, en envoyant les ondes sonores en ligne droite. Si l’enceinte nous vise, on entend. Si on est à côté, ou si l’on se déplace, on n’entend plus rien.

 Cela parait magique. Mais il aura fallu 4 ans de recherche pour y arriver.

 De multiples usages à imaginer

 Les enceintes directionnelles peuvent facilement remplacer les casques audio, puisqu’on peut être à quelques mètres d’écart, et écouter des sons complètement différents. Chaque table au restaurant par exemple, chaque passager d’une voiture, pourra avoir son propre haut-parleur et donc écouter sa propre musique.

 Mieux : à la maison, celui assis juste devant la télé pourra mettre le volume au maximum, sans déranger celui qui lit juste à côté.

 Au final, comme ces enceintes s’apparentent à une sorte de canon sonore, il y a énormément d’usages à inventer.

 Des professionnels comme premiers clients

 En revanche, les prix restent élevés. Compter 300€ le petit modèle, 600€ le plus grand disposant d’un faisceau de 50 cm de diamètre.

C’est probablement pourquoi Akoustic Arts cible d’abord les professionnels : grands magasins, musées ou les compagnies aériennes. Elles n’auront plus besoin de récupérer et de recycler les casques.

 Avec ces haut-parleurs, on pourrait également en finir avec la cacophonie des salons professionnels. Chaque stand pourrait mettre la musique aussi fort qu’il le souhaite sans polluer le stand d’à côté. Quant à nous autres visiteurs, on pourrait se promener dans des allées devenues enfin silencieuses. Un rêve ?