Paquet de cigarettes à 10 euros : le mégot des uns fait le magot des autres !

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Lettre ou ne pas lettre est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque jour, Michaël Hirsch nous fait partager une lettre adressée à une personnalité ou une institution qui fait l'actualité.

Ce mercredi, Michaël Hirsch a décidé d’écrire directement à votre médecin traitant.

Cher Docteur,

Je viens d'apprendre que le paquet de cigarette va progressivement passer à 10 euros.
10 balles, non mais 10 balles, ça donne envie de s’en tirer une de balle et de clope aussi, une dernière pour la route, allez s’il vous plait docteur ! Parce que oui à ce prix-là, je n’ai plus les moyens de ne plus vous écouter.

Alors avant même que la société de consumation ne me fasse l’impôt et que mon compte bancaire ne finisse par des cendres, j’ai décidé de commencer à arrêter.

Et pour ne pas céder à la tentation, j’ai pris des mesures drastiques :
J’ai supprimé de ma bibliothèque tous les ouvrages de Georges Cendre et de Truman Crapote.
Je n’écouterai plus ni Clope François, ni Filtre Colins.

Par contre pour me donner du courage j’ai gardé tous les DVD avec Sandrine Bonaire.
Et bah, rien que de faire ce tri, Docteur, je respirais déjà mieux!

Seulement hier je suis tombé sur une chanson à la radio qui a tout gâché :

Et voilà, il aura suffi d’une étincelle !
Résultat j’ai foncé chez mon buraliste, j'ai cassé mon PEL, et j’ai pu m'en grillé une !
Mais j’étais pas le pire Docteur, il y en a un qui fume deux paquets par jour, il a été obligé de revendre sa bagnole, et un autre qui louait sa baraque sur Airbnb pour pouvoir tirer une taff de temps en temps.

Parce que les statistiques sont formelles docteur, plus on est pauvre et plus on fume ! Et puis maintenant, plus on fume et plus on est pauvre.

Bref, en 2017, on est pas tous mégots devant l’arrêt de la clope et j’ai même l’impression que le mégot des uns fait le magot des autres.
Parce que pendant que toute la société paie l’addiction, les cigarettiers, eux, s’enrichissent tranquillement, et continue d’avancer de cancer. Et pas besoin de chercher très loin pour trouver qui se fait rouler quand on achète leur tabac.

Alors je vous promets, Docteur, en ce mois anti-tabac qui démarre bientôt, je vais essayer d’être fort pour ne plus être tenté par leurs recettes d’ammoniaque qui nous obligent à faire un patch avec le diable.

Tendrement,
Michaël