Chère gastronomie française, la religion la plus pratiquée dans notre pays, c’est la bouffe

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Lettre ou ne pas lettre est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque vendredi, Michaël Hirsch nous fait partager une lettre adressée à une personnalité ou une institution qui fait l'actualité.


Michaël, on a appris hier que le secteur de la restauration française repartait à la hausse, et ça vous a donné envie de réagir. Alors à qui vous avez décidé d’écrire aujourd’hui ?

Et bien à tous les gastronomes, Maxime, parce que si la restauration française connaît un regain de forme c’est le fruit d’un effort collectif ! Prenons le cas d’un homme, qui se sacrifie pour la cause, et que vous connaissez bien Maxime, un certain P.Cohen. Vous qui le voyez dîner tous les soirs, enfin dîner, engloutir.  Et bien vous comprenez qu’au fil des années, ce soit devenu une sorte d’égérie du savoir-vivre à la française ! Le Jean-Paul Gaultier du Bœuf Bourguignon. Le Martin Fourcade du gratin dauphinois. Bientôt, qui sait, on utilisera peut-être même le visage de P. Cohen pour vanter les mérites de petits-pots pour bébés !

La religion la plus pratiquée de France. Alors, la restauration française, apprend-on, signe sa meilleure performance depuis 2011 ! Et bien voilà une bonne nouvelle ! Quand l’appétit va, tout va ! Et surtout en France. Parce que la France, ce n'est pas la fille de l’Eglise, ni la petite –nièce de l’Islam, ni même l’arrière petite cousine du judaïsme, c’est la mère de la Gastronomie. La religion la plus pratiquée dans notre pays, c’est la bouffe.

C’est bien simple, chez nous, Maxime, on ne sait même plus à quelle faim se vouer ! Alors à toute religion, évidemment, ses prophètes, plus ou moins convaincants. On se souvient de Marie-Antoinette et de son célèbre "Donnez-leur de la brioche".

Les révoltes contre les hérétiques. Plus récemment, Maïté, qu’on représente dans l’iconographie populaire avec une anguille dans une main et un rouleau à pâtisserie dans l’autre. Et aussi, Jean-Pierre Coffe, disparu trop vite, dont les révoltes contre les hérétiques ont marqué des générations entières : "Mais regardez-moi ces tomates, elles n'ont pas de gout, c’est de la merde"

Car, la nourriture a marqué l’Histoire de France : il ne faut pas oublier qu’on est dans un pays qui a subi énormément de changement de régime, et dont l’un des plus connus s’appelait la Restauration ! Alors pour savoir ce qui nous relie les uns aux autres, pas besoin de grande enquête, c’est alimentaire, mon cher Watson, enfin mon cher Maxime !

La réconciliation nationale, c’est avant tout une affaire gastronomique !  Tous à table !

Le vivre ensemble autour d'un barbecue. "Aimez-vous les uns les autres", bien sûr ! Mais autour d’une bonne raclette, ça sera plus simple !  "Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font." Mais bien sûr que si, certains savent ce qu’ils font, ils font un barbecue ! Et c’est leur manière à eux de pratiquer le vivre ensemble ! 

De toute façon, ce n'est pas compliqué, quand le Français n’est pas dans son assiette, ses papilles font de la résistance ! Parce qu’il sait qu’il n’y’a rien de plus beau que de se retrouver à table entouré de convives, et puis c’est vrai quoi, avant de mourir qu’on vive bordel ! Alors bon empathie bien sûr !

Tendrement,

Michaël