Cher préservatif, : comment hésiter entre les bourses ou la vie ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Lettre ou ne pas lettre est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque vendredi, Michaël Hirsch nous fait partager une lettre adressée à une personnalité ou une institution qui fait l'actualité

Michaël Hirsch a décidé d’écrire à un ami qui nous veut vraiment beaucoup de bien !

Cher Préservatif,

Si je t’écris, c’est parce qu’aujourd’hui c’est la journée mondiale de lutte contre le SIDA et que cher Préservatif, n’en déplaisent à certains esprits étroits, les fameux cons d’hommes, qui ne te trouvent pas très catholiques et préfèrent paniquer, tu es devenu incontournable, et c’est tant mieux. Comme le disait d'ailleurs Eva hier soir, quand on t’évoque cher Préservatif, c’est plutôt bon signe, c’est qu’on est sur le point de faire un petit bout de rute avec quelqu’un !

Alors oui, c’est vrai, ce petit morceau de caoutchouc n’est pas toujours idéal. D'abord, ça veut dire qu’il faut payer quand une personne nous invite à la visiter. C’est latex d’habitation. Et puis il faut payer à chaque fois qu’on veut y retourner, c’est latex sur le revenu !
Mais pour cinquante centimes d’euros, franchement, comment hésiter entre les bourses ou la vie ?

En plus, le préservatif, qui existerait depuis l’Égypte Ancienne, plus de 6.000 avant Jésus-Christ, a su se moderniser, se décliner dans toutes les formes et à tous les goûts. Y’a des capotes de pomme, des capotes de poires, et on se demande même jusqu’où les capotes iront.
Y’a des phosphorescents, des fluorescents, et même plus ou moins récents.

Et y’a même depuis peu, figurez-vous, un préservatif connecté. Eh oui, ça existe ! Ça permet d’avoir un suivi statistique après chaque moment de plaisir. Et avec un préservatif en wifi, même la technologie s'enfile !!

Alors pour résumé, à tous les âges, jeune, vieux, ados, ou même anciens beatneaks. Un bien joli mot d’ailleurs pour cette chronique.

Eh bien la consigne, c’est la même pour tout le monde :

Eh oui, le préservatif, c’est pas facultatif. Même pas besoin de faire de longs discours, car sans toi y’a pas d’ébats ! Et on le met autant pour soi que pour l’autre. Car on fout pas la vie de gens en l’air pour une partie de jambes en l’air !
Alors comme on dit avant un bon pique-nique, sors-tes couverts en plastique !

Tendrement,
Michaël