Cher Astérix, cher Obélix : "Maintenançasuffix, balance ton sanglier !"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Lettre ou ne pas lettre est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque vendredi, Michaël Hirsch nous fait partager une lettre adressée à une personnalité ou une institution qui fait l'actualité.

Michael Hirsch a décidé d’écrire aux deux Gaulois les plus célèbres du monde.

Cher Astérix, cher Obélix,

Toutes mes félicitations pour ce nouvel album qui vient de sortir, mais, si je vous écris ce matin, c’est que j’ai déjà une idée pour vos prochaines aventures.

Ca s’appellerait, Astérix Maintenançasuffix !

Dans le célèbre village gaulois, un matin, on découvre sur le menhir de la place principale, une inscription gravée "Hiéroglyphe Balance ton sanglier !"
Et en dessous, tout un tas d'histoires sidérantes de femmes abusées sexuellement par des hommes. Et elles balancent même des noms : GroLubrix, VraiSadix, PerversNarcissix, ObsédéduX ! Bref, que des maladeDuPenix.

Même Obélix, pourtant grand adorateur de sanglier, est pris de nausées, en découvrant tous ces travers de porcs.

Les féminix, elles, rappellent que cent fois elles l’avaient déjà dix ! Mais comme d’habitude, ils sont complètement dépassés, les pouvoirs publix !

Car si les gauloises se décident enfin à allumer la mèche, c’est qu’elles ne supportent plus tous ces mecs sans filtre, qui leur donnent des bouffées d’angoisses. Pire, quand l’une d’entre elles se fait carrément passer à tabac, et qu’ensuite elle ose parler, elle risque d'être virée par son SuperieurHiérarchix ou d’être la risée du poste de polix.

Le comble c’est que pour se défendre, certains chauds latins, lancent qu’avec les Gauloises y’a jamais de fumée sans feu et que c’est elles qui les allument ! Qu’elles sont trop jolies, ou trop froides, ou trop sexy, ou trop habillées.

Comme si c’était de la faute de la cervoise quand on est bourré, du miel quand on a des kilos en trop, ou du menhir quand on a un tour de rein !

Alors face à tous ces gros abrutix un peu trop fiers de leur Gaule, Astérix et Obélix réalisent qu'il faut des marmites de force et de courage à ces femmes pour enfin sortir du silence ! Et que leur devoir, c’est de les soutenir, se faire écho de leur parole, et de ne plus jamais fermer les yeux face à ceux qui dépassent les borgnes.

Alors bien sûr à la fin, Astérix et Obélix finiront par triompher de ces celtes salopards, et pour tous ceux qui liront leurs aventures, voir cette bande décimée, les aidera à tourner la page et à retrouver l’album au cœur.

Tendrement,
Michaël