Sur les traces de Dior à Granville

  • A
  • A
Les escapades culturelles est une chronique de l'émission Europe 1 Week end
Partagez sur :

Vanessa Zhâ nous emmène à la découverte de la vie de Christian Dior dans la ville Granville. 

Les escapades culturelles de Vanessa Zhâ, aujourd’hui on célèbre le Grand Christian Dior, qui a fondé sa maison de couture il y a tout juste 70 ans en présentant son 1er défilé et on en profite pour passer un week-end dans son pays natal. Direction Granville en  Normandie.

Oui Granville qui a joué un rôle fondamental dans la vocation de Christian Dior et pour plusieurs raisons. Déjà parce que Granville était surnommée la Monaco du Nord à la Belle Epoque : pendant les 3 mois d’été Granville qui n’était qu’un petit port bien paisible devenait LE quartier élégant de Paris par excellence. C’était un vrai défilé de mode !

Et puis c’est à Granville que Christian Dior va passer toute son enfance, dans sa maison familiale : la Villa Les Rhumbs ! Depuis cette maison est devenue un musée vivant. Dès que vous passez les portes vous comprenez que c’est ici que son talent, son inspiration et son style sont nés. Cette villa elle est perchée sur une falaise. On y accède en empruntant un chemin qui longe la mer et quand on débouche du sentier, la villa est là. Elle trône, très élégante face à la mer, avec une vue imprenable sur les iles anglo-normandes. Ce domaine c’est une parenthèse enchantée, très poétique, raffiné. Et devinez quelles sont les couleurs de la propriété ?

Le rose et le gris, non ?

Exactement rose et gris qui vont devenir ses couleurs de prédilection. Il n’y pas de hasard. D’ailleurs dans son livre de mémoires il dit en garder 'le souvenir le plus tendre, le plus émerveillé. Que dis-je ? Ma vie, mon style doivent presque tout à sa situation  et à son architecture".

Et dans sa maison des Rhumbs qu’est- ce qu’on peut y voir ?

Jusqu’en septembre il y a une exposition qui s’intitule "Dior et Granville, aux sources de la légende". Une manière de rappeler son attachement à ses racines normandes. Ce qu’il y a d’intéressant c’est que le parcours a une double entrée : l’histoire et le style. Résultat vous avez des objets de son enfance qui dialoguent avec ses modèles de robes haute couture, comme ses affiches de la revue nègre avec ses robes rouges style années folles ou encore son catalogue de fleurs Vilmorin-Andrieux à coté de ses robes fleurs. Vous qui êtes calé en mode Sébastien, vous savez qu’il a entre autres redessiné la silhouette des femmes en fleurs ?

Moquez-vous Vanessa ! Non, en revanche ce qui m’intrigue c’est qu’enfant il lisait des catalogues d’horticulture ?!

Ah mais si. Il était fou de fleurs et c’est pour ça qu’on les trouvent dans ses créations de robes mais aussi dans les parfums !! Cette passion pour les fleurs il la partageait avec sa mère justement aux Rhumbs et quand vous vous promenez aujourd’hui dans le jardin il y a toujours la pergola avec son miroir d’eau, sa roseraie. Donc interdiction de partir sans avoir visité le jardin. Ça se fait maintenant avec votre smartphone et une application que le département de la Manche à développer : KIT M et grâce à cette application vous accédez au parcours numérique du jardin "Sur les pas de Christian Dior".

Et on se pose où pour le week-end ?

A l’Hôtel des bains de Granville face à la mer, pour 70 euros la nuit environ ou sinon en chambres d’hôtes chez Annette et Philippe dans le quartier historique, sur les remparts dans une ancienne maison d’armateurs.