Deuxième édition prix littéraire de la Bastide de Gordes

  • A
  • A
Les escapades culturelles est une chronique de l'émission Europe 1 Week end
Partagez sur :

Chaque Dimanche, Vanessa Zhâ vous emmène à la découverte du patrimoine français. 

Les escapades culturelles de Vanessa Zhâ ce weekend à l’occasion de la seconde édition du Prix Littéraire de la Bastide de Gordes. On prend donc la direction du Luberon pour se réfugier le temps d’un week-end à Gordes, classé parmi les plus beaux villages de France.

"Plus beau village de France" qui prend déjà tout sens dès que vous empruntez la route sinueuse qui vous mène de Roussillon à Gordes, là vous voyez se découper au loin le promontoire escarpé sur lequel est accroché le village. Et cette vue spectaculaire que la route vous offre vous transpose immédiatement dans l’ambiance qui vous attend dans le village : les vieilles pierres, les ruelles caladées- pavées de galets- ce village qui accueillait dans l’aumônerie st jacques -l’ancienne auberge- les pèlerins en chemin pour Compostelle.

Alors là ce sont aussi des pèlerins, mais des pèlerins des mots et des papilles qui nous  invitent à découvrir un lieu d’exception : La Bastide de Gordes.

Exactement alors si vous êtes un épicurien, cette Bastide de pierres qui du XVIIIe est pour vous ! C’est un refuge pour les amoureux des parenthèses littéraires. La Bastide et les livres ne font qu’un. La Bastide c’est 1,2 km de livres en linéaire, dont l’intégralité de la Pleiade et cet univers littéraire c’est une vraie volonté de la directrice Madeleine Meunier. "Quelque soit l’endroit de l’hôtel", Sébastien, c’est ce qui a justement donné à Jonathan Lambert l’idée de monter ce prix avec des jurés tels Frédéric Beigbeder, Christophe ono dit bio, Patrick Besson.

Un lieu de transmission, d’inspiration Vanessa, qui est habité finalement par une âme et une âme provençale aussi j’imagine

Tout à fait La bastide est aussi parenthèse gastronomique provençale et ça grâce à l’une des toques blanches étoilées les plus réputées de la cuisine française: Pierre Gagnaire qui rend hommage aux saveurs provençales. Allez je vous mets en appétit: de l’agneau des Alpilles, frotté de carvi et d’origan, rôti aux gousses d’ail roses tentant non ? Et puis au-delà de la gastronomie il y autre inspiration provençale, l’architecture cistercienne de l’abbaye de Sénanque qui a été reproduite dans le spa de l’hôtel: de la pierre, aux voûtes, jusqu’aux cabines de massage qui sont un clin d’œil aux cellules monacales et le tout évidemment dans une atmosphère très simple et élégante

Abbaye de Sénanque, Vanessa qui est à deux pas de Gordes et qui est une visite incontournable :

Oui un autre lieu hors du temps. Une abbaye qui a été fondée en 1148, un des plus beaux édifices cisterciens avec un dortoir assez impressionnant mais surtout un très beau cloitre. Attention on ne peut y pénétrer qu’en visites accompagnées, évidemment pour respecter la vie contemplative des moines, donc réservez.

La fiche de l’escale :

La bastide de Gordes. Et puis je vous annonce que la lauréate du Prix de la Bastide est Eva Ionesco pour Innocence aux éditions Grasset.