A la découverte de Manosque et de la maison de Jean Giono

  • A
  • A
Les escapades culturelles est une chronique de l'émission Europe 1 Week end
Partagez sur :

Chaque Dimanche, Vanessa Zhâ vous emmène à la découverte du patrimoine français. 

Les escapades culturelles de Vanessa Zhâ, aujourd’hui l’été se prolonge un peu, le soleil envahit notre studio. Direction la Provence, les Alpes de Haute Provence, à l’occasion du 19ème festival des correspondances de Manosque.

Exactement un des festivals les plus importants du pays organisé chaque année dans la ville qui s’impose comme une évidence, celle de Jean Giono, Manosque où il a vu le jour. Manosque qu’il n’a jamais quittée, où il a acheté sa fameuse petite maison "Lou Paraïs" en 1930 et qui a joué un rôle primordial dans l’écriture de ses œuvres.

Alors à quoi ressemble Manosque ? 

A "une ville qui ne respire plus la nuit que par ses fontaines" comme disait Giono, alors faut imaginer un petit cœur médiéval avec des ruelles tortueuses- un vrai labyrinthe- des andrones –des ruelles partiellement couvertes - des petites places totalement asymétriques - ce qui donne du charme- avec aussi des portes fortifiées, et même quelques vestiges de remparts. Une ville qui a traversé les siècles, ce qui fait qu’on prête à Manosque un bon nombre de légendes et de petits histoires.Je vous en ai choisi une : est-ce que vous savez pourquoi on a surnommé longtemps "Manosque, la Pudique" ? Après la bataille de Marignan, sur le chemin du retour, Francois 1er s’y arrête et les consuls chargent à une très belle jeune fille - Pérone - de lui offrir les clés de la ville, mais gênée par le regard insistant du roi, elle a préféré sacrifier sa beauté en se lacérant le visage et l’exposant aux vapeurs de souffre plutôt que de céder à ses avances. D’où le surnom de "Manosque la Pudique".

Qu’est-ce que vous nous conseiller de visiter ?

Dans la rue Grande au 23 il y a l’un des plus beaux hôtels particuliers de la ville, L’hôtel Gassaud, dans lequel Mirabeau a été placé en résidence surveillée en 1774 à cause de ses dettes. Au 14, se tient la fameuse maison de Jean Le Bleu , où se trouvaient l’atelier de repassage de sa mère et la cordonnerie de son père faire un tour évidemment au centre Giono-abrité dans une très belle bâtisse provençale de la fin 18 ème - et qui propose en plus des balades littéraires sur Giono.

Et aux alentours de Manosque ?

Il faut évidemment aller découvrir les paysages provençaux, surtout la colline du Mont d’or : au sommet on a un panorama incroyable sur le vieux Manosque en forme de poire, le canal bordé de vergers et de cultures, la Durance et au-delà : le Luberon, la sainte-victoire, la sainte Baume et même les premiers sommets des Alpes. Et puis comme nous sommes en pleine récolte des olives il y a un site incontournable : l'éco musée de l’olivier, attention rien de ringard et poussiéreux. C’est Olivier Baussan qui a créé ce superbe musée historique et pédagogique.

Et où pose-t-on nos valises ?

La bastide de l’Adrech : magnifique bastide du 17ème dans la campagne, on se croirait en Toscane.