1er janvier : voir Moulins et être ébloui par ses musées

  • A
  • A
Les escapades culturelles est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque dimanche, Vanessa Zha vous emmène à la découverte du patrimoine français. 

En ce premier janvier, direction le nord de l'Auvergne dans une ville qui cultive son petit grain de folie, Moulins. Façonnée par des passionnés, elle abrite des musées tous aussi singuliers les uns que les autres.


>> L'expo "Déshabillez-moi ! Les costumes de la Pop et de la chanson"

La ville propose surtout en ce moment une expo qui décoiffe : "Déshabillez-moi ! Les costumes de la Pop et de la chanson". C’est le nom de l’expo du Centre national du Costume de scène, premier musée au monde dédié aux costumes et décors de scène, au sein duquel on découvre 100 ans de chansons à travers les costumes des vedettes du music-hall, des idoles de yéyé, des stars du disco, du rap et du rock'n'roll.

On retrouve aussi bien le corset de Madonna que la combinaison en satin de Johnny ou les tenues de M. Bref, c'est une manière de faire comprendre que ces musiciens sont aussi des kings de la mode. En tout, le visiteur se balade dans 13 salles entre strass, paillettes et objets cultes comme le bandana de Renaud ou la ceinture banane de Joséphine Baker.


>> Musée de l’Illustration et de la Jeunesse

Un musée unique en Europe avec près de 12.000 albums illustrés qui existent pour certains depuis 200 ans. Et pour quelques jours encore, c’est un grand classique de la littérature enfantine qui est mis en avant : Le Père Castor, le pionnier de la nouvelle éducation à travers les histoires dans les années 30.


>> Un cabinet de curiosités

Mon musée préféré, c’est celui qu’un certain Louis Mantin,  riche bourgeois du 19e, s’est fait construire. Il s'agit d'une importante demeure complètement cosmopolite. Et dans son testament il a demandé à ce que sa maison soit ouverte au public 100 ans après sa mort pour qu’un homme du 20e siècle découvre son univers. C’est un vrai cabinet de curiosités : serpents conservés dans du formol, statues de Bouddha, animaux empaillés, vitraux codés d’idéogrammes... Un lieu unique !


>> Pour poser ses valises

L’hôtel de Paris est un endroit insolite qui a installé un spa dans les sous-sols de la chapelle : Ils sont les premiers à avoir installé un flotarium : c’est un bassin dont l’eau contient un taux de sel élevé, identique à celui de la mer morte. Y flotter 20 minutes offrirait l’équivalent d’une nuit de sommeil en termes de récupération.