Pourquoi y a-t-il des gratte-ciel à Manhattan ?

SAISON 2017 - 2018
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Chaque matin, Philippe Vandel répond à un pourquoi de l'actu.

Pourquoi Pourquoi y a-t-il des gratte-ciel à Manhattan?

On a suivi le discours de Trump à l'ONU à New York, dans cette tour de 39 étages. Les gratte-ciel sont nés aux Etats-Unis, au XIXe siècle, et non pas en Europe, car là-bas, les centres-villes n’étaient pas encombrées de monuments historiques comme Paris, Londres, ou Rome. L’épopée commence à Chicago après le grand incendie de 1871. Une grande partie de la ville est à reconstruire, et les terrains coutent de plus en plus cher. En on vient d’inventer l’ascenseur (d’abord mécanique, puis hydraulique, et enfin électrique). Le premier immeuble de plus de douze étages a poussé à Chicago (en 1885), c’est ensuite New York qui s’est lancé dans le gigantisme. Les 100m sont dépassés en 1894 avec le "Manhattan Life Insurance Building", les 200m en 1909 avec la tour  "Metropolitan Life". En 1931, ce sera L’Empire State Building et ses 381 mètres.

Mais pourquoi à Manhattan?

Question de poids. Un gratte-ciel peut peser plusieurs centaines de milliers de tonnes. Il impose au sol une pression de plus d’une tonne par mètre carré. Or il se trouve que la presqu’ile de Manhattan repose sur de la roche très dure, du schiste, des quartzs, des marbres. Ce sont les restes d’une ancienne chaîne de montagnes (on voit encore quelques rochers dans Central Park). Conséquence : le sous-sol ne risquait pas de s’affaisser. Maintenant, on sait construire des gratte-ciel partout. Même sur le sable. La première tour à dépasser les 1000 mètres (1km de haut!) devrait être livrée en 2018 à Djeddah en Arabie Saoudite. 

Les émissions précédentes