Pourquoi les Formule1 ont-elles les roues qui sortent ?

SAISON 2017 - 2018
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Chaque matin, Philippe Vandel répond à un pourquoi de l'actu.

Pourquoi les Formule 1 ont-elles les roues qui sortent ?

Vous avez vu hier le Grand Prix de Singapour, où les trois premiers des essais, Vettel, Verstappen, et Raïkonnen se sont encastrés dès le premier virage : roues contre roues.  

Alors que si les voitures avaient eu une carrosserie, ce serait passé?

Je pense. En tout cas, il n’y aurait pas eu 3 abandons. Seulement de la tôle froissée pour certains. Et là on se demande : pourquoi ces énormes roues qui sortent. Sans compter qu’il arrive parfois que les pneus fassent engrenage et qu’une voiture décolle. Ça fait sport, OK, mais pourquoi les roues ne sont-elles pas cachées sous la carrosserie, comme sur une Jaguar ou ma Renault Fuego ? Pour faire joli ? Évidemment non.

Pour alléger et pour aller plus vite ?

Au contraire. C’est l’inverse. Sur le plan aérodynamique, ces boudins de caoutchouc sont des aberrations. Ils créent des turbulences qui ralentissent. Mais c’est justement pour cette raison que la FIA, la Fédération Internationale de l’Automobile, interdit de caréner les roues. Pour démarquer visuellement les monoplaces des autres sports mécaniques (rallye, prototypes, etc.), mais surtout pour limiter la vitesse, donc la dangerosité des accidents. La vitesse de pointe maximum obtenue par une F1 est de 378 km/h (Valteri Bottas sur Williams en 2016). Si elles étaient carénées, les ingénieurs pensent qu’elles pourraient atteindre les 430!  En sport proto, où le carénage est autorisé, avec des moteurs identiques, une voiture a déjà dépassé les 405 km/h aux 24h du Mans! Bref : voici pourquoi les F1 ont les roues qui sortent.

Les émissions précédentes